Aller au contenu principal

Engraissement
La demande d’aide est à déposer au plus tard le 15 mai

La circulaire est parue au bulletin officiel du ministère de l’Agriculture le 13 avril. Elle fixe les conditions d'attribution de la mesure de soutien spécifique à l'engraissement, mise en place cette année dans le cadre de l’article 68 du règlement du bilan de santé de la Pac. Attention la période de dépôt est limitée au 15 mai 2012.


L'aide sera accordée aux demandeurs qui produisent au moins 50 jeunes bovins par an. Les demandeurs doivent être adhérents d'une OP commerciale (Opc) ou non commerciale (Opnc) au plus tard le 15 mai 2012 et avoir signé des contrats avec un ou plusieurs abatteurs pour 2012, au plus tard le 15 mai 2012. Ces contrats doivent être signés pour une durée minimale de deux années.


Les JB éligibles à l'aide sont des bovins mâles ou femelles, de races à viande ou issus d'un croisement avec l'une de ces races, détenus par le producteur engraisseur pendant au moins 4 mois sur son exploitation et abattus à leur sortie de l'exploitation, sur le territoire national, au cours de l'année 2012 et dans le délai maximum de sept jours calendaires après leur sortie. Ils doivent être âgés d'au moins 11 mois et de moins de 24 mois au moment de leur abattage.


Une enveloppe annuelle de 8 millions d'euros est destinée au financement de l'aide à l'engraissement de jeunes bovins (JB) pour la campagne 2012. Le montant par animal est déterminé à l’issue de la campagne selon le nombre total de jeunes bovins à primer. L’aide sera payée au cours du 1er semestre 2013. Elle est pour l’instant estimée à environ 60 euros par jeune bovin engraissé.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Maïs « coupe haute » : un fourrage plus concentré à bien rationner
Alors que les ensilages de maïs sont prometteurs cette année, Arvalis fait le point sur la technique de récolte de l'ensilage de…
Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine
Bruno Dufayet, Fédération nationale bovine : « Des signaux de marché au vert, les prix doivent sortir du rouge »
A quelques jours du Sommet de l’Elevage, le président de la Fédération nationale bovine estime que toutes les planètes sont…
Profiter d’une conjoncture plus favorable à la viande bovine pour bâtir un vrai projet de filière
Face à des volumes de production qui s’étiolent et à une pyramide des âges des éleveurs devenue préoccupante, les participants au…
Plusieurs paramètres entrent en jeu pour analyser la différence de rentabilité des systèmes, à commencer par le coût de production.
Les systèmes d’avenir existent déjà en élevages bovins viande !
Après avoir mis en avant les facteurs de variabilité de la rentabilité des exploitations bovins viande des Pays de la Loire et…
Génisses ayant vêlées à deux ans - archives. La stratégie « vêlages à deux ans » stricte ne concerne que 1,3 % des troupeaux allaitants.
Vêlage à deux ans : une piste d’intérêt en bovins viande
En France, le vêlage à deux ans est très peu pratiqué en élevage allaitant. Pourtant, il permet d’améliorer l’efficience des…
David Lachassagne a apprécié la rusticité et le rendement en grain et paille de l'orge hybride.
« J’ai choisi de ne récolter l’orge hybride qu’en grain et paille »
David Lachassagne, éleveur de charolais à Givarlais dans l’Allier, a testé cette année l’orge hybride sur trois hectares. Vu son…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande