Aller au contenu principal
Font Size

La Chine premier client non officiel de l'Inde pour sa viande bovine

Environ 800 000 tonnes de viande bovine importée du Vietnam en Chine serait d'origine indienne.
Environ 800 000 tonnes de viande bovine importée du Vietnam en Chine serait d'origine indienne.
© Bleuenn Carré Chen

L’Inde est le premier exportateur mondial et la Chine est son premier client même si ce sont des données officieuses et non officielles. « En Chine, la consommation de viande bovine est actuellement de 6,3 kilos/habitant/an », a expliqué Jean-Marc Chaumet, agroéconomiste à l’Institut de l’élevage, lors d'une conférence sur les marchés mondiaux. Dans ce pays, les  besoins progressent rapidement. Cela s’explique par l’importance de la population conjuguée à la progression du niveau de vie découlant du dynamisme de son économie qui attise d’autant les besoins alimentaires.

« Mais tout n’est pas très limpide dans les statistiques chinoises », a rappelé l’économiste. Officiellement, la Chine continentale a importé l’an dernier 378 000 tec (tonnes équivalent carcasse) de viande bovine, laquelle provenait de seulement six pays avec l’Australie et l’Uruguay comme premiers fournisseurs. La réalité est différente. Les importations avoisineraient en fait 1,8 million de tec, soit 20 % de la consommation chinoise de viande bovine.

Une proportion importante des tonnages consommés en Chine continentale est importée via Hong Kong. C’est le cas de la viande venue des États-Unis, du Brésil et du Paraguay pour un total de 560 000 tec. Quelque 800 000 tonnes sont aussi frauduleusement importées depuis l’Inde. « Les exportations de viande indienne vers la Chine passent par le Vietnam. L’Inde exporte 840 000 tonnes au Vietnam, mais on estime qu’il y en a environ 800 000 qui repartent en Chine. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les systèmes les plus rémunérateurs ont joué systématiquement sur une part suffisante de céréales autoconsommées (>50 % des concentrés consommés de l’atelier), sur une bonne gestion du poste mécanisation, une productivité des UGB correcte et une productivité de la main-d’œuvre satisfaisante. © C. Delisle
Systèmes d'élevage bovins viande, quelle rentabilité ?
Un traitement statistique des coûts de production, collectés sur trois ans dans les Pays de la Loire et en Deux-Sèvres, a permis…
jeunes bovins ration pommes de terre
Des pommes de terre à saisir pour nourrir le troupeau allaitant
Des disponibilités importantes de tubercules se présentent cette année pour l'alimentation animale. Daniel Platel de la chambre d…
Cinq alternatives à la paille pour la litière des bovins viande
Les disponibilités en paille s'annoncent moins importantes et plus précoces pour la campagne 2020. Différentes possibilités…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement « caniculo-compatible »
Pour conforter une installation, le Gaec Civade dans le Cher a investi dans un bâtiment d’engraissement. Entièrement réalisé en…
rayon viande bovine bio grande distribution Leclerc
La viande bovine bio ignore la crise
L’agriculture biologique continue d’avoir le vent en poupe. Elle semble même surfer sur la vague à la faveur des critiques sur…
Le concours national Charolais adultes reporté, le concours des veaux aménagé
Le conseil d’administration du Herd Book Charolais réuni le 25 juin a décidé de reporter le concours national des adultes à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande