Aller au contenu principal

Bovins Viande : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière viande bovine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches al

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La Chine ouvre ses frontières aux bovins roumains

Un accord commercial a été signé par la Roumanie, en fin d’année dernière, pour l’exportation de bovins vers la Chine.

Arrivée d'un camion au point de contrôle du terminal de Yangshan, rattaché au port de Shanghai en Chine.
Arrivée d'un camion au point de contrôle du terminal de Yangshan, rattaché au port de Shanghai en Chine.
© Kevin Lee/Commission européenne

L'accord signé fin 2013 entre la Roumanie et la Chine pour l'exportation de bovins roumains  porterait sur un total de 500 000 animaux sur une période de dix ans.
Il s’agirait au moins dans un premier temps uniquement de reproducteurs. « Sachant que le cheptel roumain total s’élève à 2 millions d’animaux, dont environ 1,1 million de vaches laitières et 20 000 vaches allaitantes, le nombre d’animaux engagés dans cet accord semble énorme » commente Jean-Marc Chaumet de l’Institut de l’élevage. « La concrétisation de cet accord paraît difficile, au moins pour les prochaines années.
Il est cependant possible que la Roumanie exporte à court terme quelques milliers
de reproducteurs chaque année. » Et la Roumanie affiche sa volonté de développer massivement son cheptel dans les prochaines années pour répondre à ce marché.
La Chine a importé environ 120 000 vaches laitières en 2012, et près de 100 000 en 2013. Il s’agit majoritairement de Holsteins en provenance d’abord d’Australie, ainsi que de Nouvelle-Zélande et d’Uruguay. Avec cet accord, ce sont donc des animaux d’un type bien différent qui iraient faire carrière en Chine, puisque le cheptel roumain est essentiellement constitué de vaches laitières mixtes, d’une race proche de la Simmental, à moindre potentiel laitier. « Cet accord illustre la recherche de diversification de la part de la Chine de ses sources d’approvisionnement en animaux », explique Jean-Marc Chaumet. Elle négocie pays par pays pour ses importations, et non pas avec l’Union européenne en tant qu’interlocuteur unique. Jusqu’à présent, les frontières chinoises restent fermées aux animaux français en raison du statut du pays à l’égard de l’ESB.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Vignette
Un accord est conclu avec le Mercosur
Vendredi 28 juin 2019 au soir, après vingt ans de mandat et trente-sept rounds de négociation, un accord commercial a été conclu…
Vignette
Accord UE et Mercosur : berlines allemandes contre aloyaux sud-américains 
En concluant un accord avec le Mercosur, la commission européenne donne priorité à son industrie et ses services aux dépends de…
Vignette
Gènes Diffusion : Charolais+ veut offrir de nouvelles perspectives
Gènes Diffusion a dévoilé le fonctionnement en détail de son organisme de sélection Charolais+, ainsi que son modèle économique.
Vignette
Des rations autonomes pour des vêlages d’automne en bio
À la ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, quatre rations ont été testées sur des vaches en vêlage d’automne. Cet essai…
Vignette
Sécheresse : pâturage et fauchage possible des jachères dans 24 départements
Le ministère de l'agriculture annonce mettre en oeuvre la clause de force majeure pour aider les éleveurs touchés par la…
Vignette
Quand la Chine prend goût à la viande bovine
Les importations chinoises de viande bovine ne cessent de progresser. Les principaux fournisseurs sont l’Océanie et l’Amérique…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande