Aller au contenu principal

La Chine fait s'envoler les cours des matières premières pour l'engraissement des bovins

La hausse est impressionnante. Elle ne concerne malheureusement pas le prix de la viande bovine mais celle des différentes matières premières classiquement utilisées pour engraisser des bovins. C’est une des conséquences de l’appétit pour l’instant insatiable de l’ogre chinois.

© Igor Strukov/Adobe Stock

Depuis août 2020, le prix de la plupart des matières premières utilisées pour l’alimentation animale est en progression sensible. Cela fait le bonheur de ceux qui les produisent mais complique singulièrement le contexte pour ceux qui les utilisent. « Ainsi, le prix du blé tendre (1) est passé de 184 €/t en juillet 2020 à 233 €/t en janvier 2021, soit une augmentation de 27 % (+ 49 €/t). Le constat est similaire pour l’orge (1) (+31 %). Le maïs (1) quant à lui a évolué de +15 % sur la période. Les tourteaux sont dans une situation analogue, avec notamment une hausse de 44 % (+ 144 €/t) entre juillet 2020 et janvier 2021 pour les tourteaux de soja (2) », explique le Syndicat national de l’industrie de la nutrition animale dans sa note mensuelle de conjoncture de février dernier. Et depuis, les tarifs sont loin d’avoir faibli.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les litières sont composées de paille mais également de plaquettes forestières issues de l’entretien des nombreuses haies présentes sur le parcellaire avec le choix récent d’en laisser « monter » quelque unes pour conforter la ressource en bois sur pied et s’adapter aux évolutions du climat avec davantage d’ombre en été. © F. d'Alteroche
"Un maximum de productivité par UTH et par UGB avec mon troupeau Charolais"
Bonne productivité numérique, mortalité maîtrisée, croissances de bon niveau, vêlage à deux ans de plus en plus fréquent… Tous…
Le cadran de Saint Yrieix en Haute-Vienne a fermé ses portes
Inauguré en décembre 2019, le marché au cadran de Saint-Yrieix-la-Perche a cessé ses activités depuis le 1er avril dernier.  
La Chine fait s'envoler les cours des matières premières pour l'engraissement des bovins
La hausse est impressionnante. Elle ne concerne malheureusement pas le prix de la viande bovine mais celle des différentes…
pâturage vaches allaitantes sécheresse
Semae : dix voies d’adaptation des systèmes fourragers au changement climatique

Dans un communiqué du 15 avril, Semae -…

Bernard Ducros. « Nous sommes à l’optimum pour la valorisation des bêtes. Notre prochain challenge va être de réduire les charges. » © B. Griffoul
Du veau d’Aveyron en autonomie complète
Dans le Tarn, Bernard Ducros élève seul 100 vaches en système veau d’Aveyron et du Ségala et produit la totalité de l’…
Le marché du jeune bovin en Europe devient plus fluide
Les prévisions de production pour 2021 sont à la baisse chez tous nos partenaires européens sur le marché du jeune bovin. Et la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande