Aller au contenu principal

La carte 2019 des zones défavorisées est validée

La Commission européenne a validé le projet de carte des zones défavorisées. Elle est strictement identique au projet de juin 2018. Les élevages exclus du dispositif toucheront 80 % du montant de l'ICHN en 2019 et 40 % en 2020.

Charolaises au pâturage en Saône-et-Loire
© C.Delisle

"Le nouveau zonage est strictement identique au projet qui avait été transmis à la Commission en juin 2018" annonce le ministère de l'Agriculture dans un communiqué du 11 décembre. Les autorités françaises sont maintenant en mesure d'engager la procédure d'adoption définitive du zonage pour la France, pour entrer en vigueur pour la campagne de l'ICHN 2019.

Pour les élevages exclus du dispositif, le montant d'indemnité versé représentera 80 % de la nouvelle référence en 2019 et 40 % en 2020 (au lieu de 20 % annoncé précédemment).

Par ailleurs, les jeunes agriculteurs déjà installés dans les communes sortantes conserveront le bénéfice de la majoration de la DJA qui leur a été attribuée et ne subiront pas de remise en cause des aides attribuées si les revenus dégagés ne correspondent pas au niveau prévu dans leur plan d'entreprise initial.

"Des mesures à vocation plus structurantes viendront, dès la campagne 2020, compléter l'aide dégressive. Ces mesures seront annoncées au printemps 2019" précise le communiqué

liste des communes classées en zones défavorisées à partir de 2019

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Pour toucher le bonus haies, il faut faire certifier la gestion durable des haies.
PAC 2023 : un bonus haies de 7 euros l’hectare
Le bonus haies et le nouveau barème pour les infrastructures agroécologiques sont les deux nouveautés de la PAC 2023-2027…
Bovins viande : un revenu 2022 bas, sauf pour les systèmes avec cultures
L'Institut de l'Elevage a simulé sur cas-types le revenu 2022 des élevages bovins viande. Hausse des prix des bovins et hausse…
La convergence aggrave la perte sur l'aide couplée pour les systèmes engraisseurs spécialisés de jeunes bovins, naisseurs-engraisseurs de jeunes bovins et naisseurs-engraisseurs de veaux sous la mère.
PAC 2023 : les aides du premier pilier ne favorisent pas les systèmes qui engraissent
D’après une simulation de l’Institut de l’élevage, les systèmes qui engraissent seraient franchement perdants sur le premier…
En Espagne, la convergence n'est pas favorable aux systèmes engraisseurs.
PAC 2023 : quels choix ont fait nos voisins européens pour les bovins viande ?
Chez nos voisins et partenaires européens, les aides couplées aux bovins viande évoluent globalement peu, et il n’y a pas…
taureau race limousine
A Lanaud, quatre taureaux limousins vendus aux enchères plus de 15 000 euros
100 % des veaux ont été vendus lors des enchères pour la deuxième série de taureaux limousins issus de la station nationale de…
Pour l’engraissement de jeunes bovins ou de femelles, les repères sont bousculés entre de nouveaux niveaux de charges alimentaires, et des cotations des animaux qui évoluent constamment et rapidement.
Une conjoncture déstabilisante pour l’engraissement
Entre volatilité des cours des matières premières pour l’engraissement des bovins viande et cotations inédites des animaux, les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande