Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Echanges commerciaux
Inspections vétérinaires européennes au Brésil

La Commission européenne fera le point à la fin de l´année sur le respect par le Brésil, de ses exigences sanitaires et notamment de la traçabilité pour la viande bovine importée.


Le ministre brésilien de l´Agriculture et le commissaire européen à la Santé se sont rencontrés en octobre, pour évoquer la sécurité sanitaire de la viande bovine brésilienne importée en Europe.
Trois équipes d´inspecteurs vétérinaires se rendront au Brésil en novembre et établiront un rapport avant la fin de l´année, à partir duquel pourraient être décidées certaines mesures de la part de l´Union européenne. Le fonctionnement administratif de la traçabilité des bovins - le système Sisbov qui a été mis en place il y a quelques mois - est particulièrement visé par ces inspections. L´Union européenne exige que les bovins brésiliens soient soumis au même niveau de traçabilité que celui en place en Europe.
Le Commissaire européen à la santé ne s´est pas avancé sur la probabilité d´un embargo sur la viande brésilienne, mais des mesures de restriction ou des contrôles accrus pourraient être décidés à partir du rapport des missions d´inspection de novembre.
Bouverie d´un abattoir au brésil. ©B. Guirriec/Archives

Campagne contre la viande brésilienne en Irlande et en Ecosse
En juillet, des députés européens irlandais et écossais avaient demandé à la Commission d´examiner la sûreté de la viande bovine importée du Brésil, en s´appuyant sur des rapports sur les conditions d´élevage réalisés par l´Association des agriculteurs irlandais et l´Association écossaise des bovins de boucherie. Ces rapports mentionnaient des manquements concernant l´identification des bovins, les contrôles de la fièvre aphteuse, les notifications de déplacement entre Etats du Brésil et aussi l´utilisation d´hormones interdites en Europe. Le commissaire européen à la Santé avait alors répondu que ces rapports s´appuyaient sur des observations faites dans des zones non autorisées à exporter de la viande en Europe, et que les dernières inspections de l´Office alimentaire et vétérinaire de l´Union européenneau Brésil n´avaient pas mis en évidence l´utilisation d´hormones. Cette campagne des associations d´éleveurs a eu un fort impact sur les échanges entre le Brésil et l´Irlande et le Royaume-Uni : « elle a compté sur les résultats, avec une baisse sur le mois d´août de 78 % des ventes brésiliennes sur le Royaume Uni », selon Ubifrance.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

chargement de bovins en ferme
[Covid-19] Les abatteurs se démènent pour remplir leur mission

Après une première semaine folle, au cours de laquelle la demande en viande a explosé, les entreprises du commerce et de l'…

[Covid 19] Quand l'éleveur François Garrivier prend la plume et dénonce l’attitude des acteurs de l’aval de la filière viande
Eleveur de Charolaises dans la Loire, François Garrivier dénonce le double discours des acteurs de l’aval de la filière viande…
[Covid-19] La « renationalisation » des achats de viande bovine doit aussi profiter aux éleveurs
Alors que suite à l’arrivée du coronavirus les enseignes de la grande distribution ont vu leurs ventes gonfler suite au…
[Covid-19] Le marché de la viande bovine bouleversé
Les restrictions prises par les différents Etats membres pour contenir la pandémie de Covid-19 auront inévitablement des effets…
Cette étude confirme que le rapport entre le poids de l’animal à la sortie de la ferme et la viande nette réellement utilisable (250 kg), varie selon de nombreux critères amont (race, catégorie de l’animal, état d’engraissement…). © C. Delisle
De l’animal au steak, des rendements passés à la loupe
L’Institut de l’élevage et Interbev ont mis à jour les rendements d’abattage et de découpe des principales races bovines abattues…
France Conseil Elevage demande le report de toute intervention en élevage
Les entreprises de conseil en élevage demandent le report des interventions de leur techniciens dans les exploitations, se…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande