Aller au contenu principal

Indispensable contention !

Pour être en mesure de réaliser des inter-ventions au plus tôt, sans perdre de temps et dans des conditions optimales de sécurité, un bon outil de contention est incontournable. Les intervenants extérieurs (vétérinaires, transporteurs, techniciens...) apprécient.

Une installation de contention a un coût mais c'est un outil qui dure et gagne à être couvert.
Une installation de contention a un coût mais c'est un outil qui dure et gagne à être couvert.
© F. d'Alteroche

Combien d'éleveurs allaitants sont équipés d'installations de contention qui leur permettent de travailler efficacement et rapidement avec surtout de meilleures conditions de sécurité pour eux-mêmes et les intervenants extérieurs ? Voilà une question qui restera probablement à jamais sans réponse. Si on écoute les différents acteurs gravitant dans le secteur de l'élevage, le taux d'équipement restera de toute façon toujours insuffisant.
Dans les exploitations agricoles françaises, un accident sur trois est lié à la manipulation des bovins et cette proportion est bien entendu nettement plus importante dans les zones spécialisées, là où la production bovine est la seule activité agricole.
Une bonne installation de contention doit être complétée par un quai de chargement. Tous les chauffeurs expérimentés ne manquent pas d'anecdotes parfois cocasses sur des chargements dans des conditions rocambolesques et trop souvent dangereuses. Ils soulignent surtout que ramené à l'animal monté dans le camion, le temps nécessaire pour charger des lots de bovins varie dans des proportions considérables selon les exploitations. Tous voient donc avec bonheur les éleveurs s'équiper d'installations qui leur facilitent le travail, font gagner du temps et vont dans le sens d'une meilleure qualité du produit.

 

« L'absence d'une bonne installation de contention est lourde de conséquences »

 

« La contention en élevage est un thème qui fédère dans la mesure où sa présence ou absence est lourde de conséquences sur l'efficacité du travail et la sécurité des intervenants, et au premier chef, l'éleveur », expliquait Gilles Gapihan, responsable du service bovins viande à l'EDE du Puy-de-Dôme à l'occasion d'une journée sur ce thème organisée fin février.
Une installation de contention a évidemment un coût, mais c'est un outil qui dure et gagne à être couvert. « Mal conçu et non couvert vous êtes certains de vous compliquer la vie pendant 20 ans, en travaillant souvent sous la pluie. Dans le cas contraire vous travaillerez sereinement sans vous soucier des intempéries », soulignait Michel Perrin, formateur en contention bovine lors de cette journée en incitant les éleveurs à cogiter bien en amont leur projet.

Pour en savoir plus

 

Voir dossier Réussir Bovins Viande d'avril 2014. RBV n°214, p. 20 à 38.

 

Au sommaire :

 

p. 22 - « Le comportement  des bovins est insuffisamment connu »


p. 26 - Un parc pour travailler rapidement et en sécurité


p. 30 - Effectuer seul le travail de contention sur tous les animaux


p. 32 - Un parc de contention costaud fait maison


p. 36 - Un quai pour embarquer en sécurité et dans le calme

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Face à l’évolution des prix des broutards « incompréhensible et inacceptable », les Eleveurs du grand Massif Central appellent à la rétention de ces animaux en ferme.
Les éleveurs bovins du Grand Massif Central sont appelés à retenir au maximum les broutards en ferme
Les prix des broutards ne cessent de baisser depuis plusieurs semaines, aussi les Eleveurs de races à viande du grand Massif…
Paul et son oncle Philippe Couvé. « On privilégie les animaux de race Charolaise car on trouve toujours acquéreur. » © C. Delisle
Une conduite simple mais efficace des jeunes bovins
À la SCEA Couvé et fils, dans l’Orne, le bien-être animal a été privilégié, sans compromis pour autant sur les performances des…
Le lecteur de glycémie donne directement les résultats dans la pâture.  © B. Gavage
La conséquence d’un déficit énergétique en fin de gestation
Cette vache âgée a perdu beaucoup d’état en fin de gestation. Elle souffre d’une pathologie classique en élevage ovin mais moins…
Quentin Gougeon, éleveur à Vaiges en Mayenne (à droite). « Depuis mon installation, je travaille au maintien du bocage pour abriter les bovins et les céréales conduites en agriculture biologique. On valorise une partie de notre production de bois par le biais de la SCIC Mayenne bois énergie. » « La structure se charge d’organiser la commercialisation d’un bois durable et équitable », ajoute Olivier Lepage, chargé de développement à la SCIC. © C. Delisle
Chez Quentin et Dominique Gougeon, les haies sont un patrimoine à valoriser
Sur l’exploitation de Quentin et Dominique Gougeon à Vaiges en Mayenne, les haies sont conduites comme une culture à part entière…
Davantage de viande Charolaise pour les restaurants McDonalds
La viande charolaise sera plus largement utilisée dans les restaurants McDonalds tout au long du mois d’octobre. Elle concernera…
Hugues Pichard, nouveau Président de Races de France
Le Président de l’Organisme de Sélection Charolais France est depuis le premier octobre le nouveau Président de Races de France,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande