Aller au contenu principal

Indispensable contention !

Pour être en mesure de réaliser des inter-ventions au plus tôt, sans perdre de temps et dans des conditions optimales de sécurité, un bon outil de contention est incontournable. Les intervenants extérieurs (vétérinaires, transporteurs, techniciens...) apprécient.

Une installation de contention a un coût mais c'est un outil qui dure et gagne à être couvert.
Une installation de contention a un coût mais c'est un outil qui dure et gagne à être couvert.
© F. d'Alteroche

Combien d'éleveurs allaitants sont équipés d'installations de contention qui leur permettent de travailler efficacement et rapidement avec surtout de meilleures conditions de sécurité pour eux-mêmes et les intervenants extérieurs ? Voilà une question qui restera probablement à jamais sans réponse. Si on écoute les différents acteurs gravitant dans le secteur de l'élevage, le taux d'équipement restera de toute façon toujours insuffisant.
Dans les exploitations agricoles françaises, un accident sur trois est lié à la manipulation des bovins et cette proportion est bien entendu nettement plus importante dans les zones spécialisées, là où la production bovine est la seule activité agricole.
Une bonne installation de contention doit être complétée par un quai de chargement. Tous les chauffeurs expérimentés ne manquent pas d'anecdotes parfois cocasses sur des chargements dans des conditions rocambolesques et trop souvent dangereuses. Ils soulignent surtout que ramené à l'animal monté dans le camion, le temps nécessaire pour charger des lots de bovins varie dans des proportions considérables selon les exploitations. Tous voient donc avec bonheur les éleveurs s'équiper d'installations qui leur facilitent le travail, font gagner du temps et vont dans le sens d'une meilleure qualité du produit.

 

« L'absence d'une bonne installation de contention est lourde de conséquences »

 

« La contention en élevage est un thème qui fédère dans la mesure où sa présence ou absence est lourde de conséquences sur l'efficacité du travail et la sécurité des intervenants, et au premier chef, l'éleveur », expliquait Gilles Gapihan, responsable du service bovins viande à l'EDE du Puy-de-Dôme à l'occasion d'une journée sur ce thème organisée fin février.
Une installation de contention a évidemment un coût, mais c'est un outil qui dure et gagne à être couvert. « Mal conçu et non couvert vous êtes certains de vous compliquer la vie pendant 20 ans, en travaillant souvent sous la pluie. Dans le cas contraire vous travaillerez sereinement sans vous soucier des intempéries », soulignait Michel Perrin, formateur en contention bovine lors de cette journée en incitant les éleveurs à cogiter bien en amont leur projet.

Pour en savoir plus

 

Voir dossier Réussir Bovins Viande d'avril 2014. RBV n°214, p. 20 à 38.

 

Au sommaire :

 

p. 22 - « Le comportement  des bovins est insuffisamment connu »


p. 26 - Un parc pour travailler rapidement et en sécurité


p. 30 - Effectuer seul le travail de contention sur tous les animaux


p. 32 - Un parc de contention costaud fait maison


p. 36 - Un quai pour embarquer en sécurité et dans le calme

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Philippe Bosc. "L'association ray- grass hybride + trèfle violet est comme toutes les prairies et céréales mise en place en semis direct sans aucun travail du sol et ceci depuis 26 ans." © F. d'Alteroche
"Je sème mes prairies sous le couvert d'un méteil"
Des fourrages de qualité sont déterminants pour favoriser la fertilité et avoir des vêlages les plus groupés possible. Philippe…
pâturage vaches allaitantes sécheresse
Semae : dix voies d’adaptation des systèmes fourragers au changement climatique

Dans un communiqué du 15 avril, Semae -…

Bernard Ducros. « Nous sommes à l’optimum pour la valorisation des bêtes. Notre prochain challenge va être de réduire les charges. » © B. Griffoul
Du veau d’Aveyron en autonomie complète
Dans le Tarn, Bernard Ducros élève seul 100 vaches en système veau d’Aveyron et du Ségala et produit la totalité de l’…
Des fiches pour réussir son bâtiment logettes en vaches allaitantes
Communes dans les élevages laitiers, les stabulations à logettes sont nettement moins fréquentes dans les systèmes allaitants. L’…
Quentin Dupuis. « On renouvelle nos prairies au fur et à mesure, en intégrant des légumineuses. Les trèfles violets et blancs correspondent bien à notre exploitation. » Tous les lots sont conduits en pâturage tournant. © C. Delisle
[Légumineuses] "De la protéine dans 60 % des prairies temporaires"
Chez Didier et Quentin Dupuis à Vausseroux dans les Deux-Sèvres, l’herbe est une culture aussi importante que les céréales. Pour…
Le marché du jeune bovin en Europe devient plus fluide
Les prévisions de production pour 2021 sont à la baisse chez tous nos partenaires européens sur le marché du jeune bovin. Et la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande