Aller au contenu principal

"France Prairie", un label pour les mélanges de semence pour prairies

L'Association française pour la production fourragère lance le label « France Prairie » qui garantit une qualité variétale et une association d'espèces conformes aux exigences du règlement technique établi par l'AFPF. Un logo apposé sur les sacs permettra d'identifier les meilleurs mélanges.

Pour les espèces majeures, n'ont été retenues que 45 % des variétés inscrites au catalogue français et seulement 11 % de celles inscrites au catalogue européen.
Pour les espèces majeures, n'ont été retenues que 45 % des variétés inscrites au catalogue français et seulement 11 % de celles inscrites au catalogue européen.
© AFPF

En 2012, l'Association française pour la production fourragère (AFPF) a initié un travail sur les mélanges de semences pour prairies. « Depuis 2004, avec l'autorisation des ventes de semences fourragères mélangées, l'offre de semences en mélange s'est beaucoup développée, constate Pascale Pelletier, d'Arvalis-Institut du Végétal. En 2012-2013, les semences mélangées ont représenté 21 % des ventes totales de semences. » Ce travail a abouti à la rédaction d'un guide paru en 2014 Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France, téléchargeable sur le site de l'AFPF. Au-delà des recommandations de base (ne pas dépasser 30 kg/ha au semis, 6 espèces, 8 variétés...), le guide fait des préconisations pour la composition de mélanges selon le type de sol, le mode d'exploitation et l'intérêt fourrager des espèces. Il fait aussi des préconisations variétales à partir de variétés récentes, inscrites au catalogue français et dont la valeur agronomique est connue et consultable sur le site herbe-book.org.

 

Sept semenciers engagés dans la démarche

 

« Ce guide permet d'accompagner les conseillers dans leurs recommandations aux éleveurs, précise Michel Straëbler, du Gnis. Mais pour véritablement promouvoir l'utilisation de mélanges de qualité, l'AFPF a souhaité créer un label qui garantisse et simplifie le choix d'un mélange haut de gamme. » Régi par un règlement d'usage, un logo et un règlement technique, le label « France Prairie » garantit une association idéale d'espèces selon le type de sol et le mode d'exploitation souhaité ainsi que l'utilisation des meilleures variétés. Les règles de composition des mélanges et la liste des variétés incorporables sont définies dans le règlement technique qui établit aussi les règles de gestion, de contrôle et les engagements des déposants. Les variétés incorporables sont les meilleures variétés issues du herbe-book. « Pour les espèces majeures, nous n'avons retenu que 45 % des variétés inscrites au catalogue français et seulement 11 % de celles inscrites au catalogue européen » précise Michel Straëbler. Au 1er juin 2015, sept semenciers s'étaient engagés dans la démarche (Barenbrug France, Carneau, Caussade Semences, Jouffray-Drillaud, Limagrain, Semences de France, RAGT Semences). 22 mélanges, sur les 300-400 proposés en France, ont été déposés pour l'été 2015. Pour les semenciers, le coût de la démarche est de 0,05 EUR/kg, répercutable ou non sur le prix de vente des semences.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Prix des céréales : les raisons de la flambée des cours
Grandes Cultures
Blé, orge, maïs : les prix de l'ensemble des marchés des céréales ont connu une hausse brutale ces dernières semaines. Cette…
filet brise-vent
Plan de relance : des aides pour la biosécurité et le bien-être animal
Le volet agricole du plan de relance comprend une mesure « pacte biosécurité et bien-être animal ». Le dispositif sera piloté par…
Sophie et Michel travaillent avec leur fils Baptiste. Cette année, les laitonnes ont du être rentrées dès octobre à cause des fortes pluies. © S. Bourgeois
Une perte sensible d’efficacité économique pour un système broutards dans la Nièvre
Michel et Sophie Durand conduisent à Ougny dans la Nièvre, un système herbager avec 165 vêlages et vente de broutards lourds. À …
Cette année, la campagne de vêlages se passe vraiment bien avec 85 % de vêlages sans aide, et les retours en chaleurs sont nettement plus rapides qu’auparavant. Pour certaines, c’est quinze jours après le vêlage. © S. Bourgeois
Une approche globale pour une reproduction au top
Des vaches bien préparées au vêlage retournent vite en chaleurs. C’est l’expérience qu’a faite Jean-Michel Michelot, éleveur dans…
Le plan protéines n’oublie pas l’herbe

La stratégie nationale protéines végétales, dévoilée le 1er décembre vise à réduire la…

Pac: les aides aux bovins allaitants et laitiers revalorisées pour la campagne 2020
Le montant unitaire de l'aide aux bovins allaitants est revalorisé à 171,25 euros par vache (au lieu de 166 euros) pour les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande