Aller au contenu principal

FNB : l'aide d'urgence est un premier signe positif mais insuffisant

La Fédération nationale bovine réagit à l'annonce par le Premier ministre d'une aide d'urgence pour les éleveurs bovins viande. Pour l'organisation, cette aide représente un premier signe positif de reconnaissance de la gravité de la crise mais une réponse insuffisante. 

limousines au pré
© archives - S.Chatenet/Presse agricole massif Central

Dans un communiqué du 8 mars 2021, la Fédération nationale bovine salue un premier signe de reconnaissance, par le Gouvernement, de la crise historique que traversent les éleveurs.

"La disparition du cheptel de bovins de race à viande français sur nos territoires n’est plus un fantasme et le Gouvernement semble en avoir pris conscience. Avec plus de 200 millions d’euros de perte entre 2019 et 2020 et un manque à gagner d’environ 1 milliard et demi d’euros par rapport à leur coût de production, les éleveurs de bovins viande français « sont en train de crever », pour reprendre les termes particulièrement durs utilisés par les producteurs de la Creuse, samedi, à l’occasion de la visite de Jean Castex et Julien Denormandie."

Lire aussi : Jean Castex annonce une aide d'urgence pour les éleveurs

L'organisation va poursuivre sa mobilisation. La FNB demande au gouvernement d'intervenir rapidement pour garantir aux éleveurs un prix couvrant leur coût de production. "Cette décision, qui ne coûtera pas un seul euro d’argent public, est la seule réponse concrète et efficace qui leur permettra de maintenir en vie leurs exploitations."

Des choix à faire au moment où s'écrit la nouvelle PAC

La FNB exprime aussi l'impérieuse nécessité pour le gouvernement de faire, à l’heure de l’écriture de la Politique Agricole Commune, des choix clairs et courageux. "Si la France fait, comme elle l’affirme, le choix de la « durabilité » de son agriculture – et parce qu’il n’est pas question qu’elle vienne au secours des éleveurs, à grands coups d’enveloppes d’urgence, tous les six mois -, elle doit désormais prendre les décisions fortes et structurelles qui s’imposent."

Lire aussi : La FNB demande l'interdiction d'acheter en dessous du coût de production

Lire aussi : FNB, FNPL, FNO, FNEC : six propositions communes pour la future PAC

Les plus lus

Pour toucher le bonus haies, il faut faire certifier la gestion durable des haies.
PAC 2023 : un bonus haies de 7 euros l’hectare
Le bonus haies et le nouveau barème pour les infrastructures agroécologiques sont les deux nouveautés de la PAC 2023-2027…
Bovins viande : un revenu 2022 bas, sauf pour les systèmes avec cultures
L'Institut de l'Elevage a simulé sur cas-types le revenu 2022 des élevages bovins viande. Hausse des prix des bovins et hausse…
La convergence aggrave la perte sur l'aide couplée pour les systèmes engraisseurs spécialisés de jeunes bovins, naisseurs-engraisseurs de jeunes bovins et naisseurs-engraisseurs de veaux sous la mère.
PAC 2023 : les aides du premier pilier ne favorisent pas les systèmes qui engraissent
D’après une simulation de l’Institut de l’élevage, les systèmes qui engraissent seraient franchement perdants sur le premier…
En Espagne, la convergence n'est pas favorable aux systèmes engraisseurs.
PAC 2023 : quels choix ont fait nos voisins européens pour les bovins viande ?
Chez nos voisins et partenaires européens, les aides couplées aux bovins viande évoluent globalement peu, et il n’y a pas…
taureau race limousine
A Lanaud, quatre taureaux limousins vendus aux enchères plus de 15 000 euros
100 % des veaux ont été vendus lors des enchères pour la deuxième série de taureaux limousins issus de la station nationale de…
Pour l’engraissement de jeunes bovins ou de femelles, les repères sont bousculés entre de nouveaux niveaux de charges alimentaires, et des cotations des animaux qui évoluent constamment et rapidement.
Une conjoncture déstabilisante pour l’engraissement
Entre volatilité des cours des matières premières pour l’engraissement des bovins viande et cotations inédites des animaux, les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande