Aller au contenu principal

FNB et Consorzio Italia Zootechnica veulent « revaloriser le prix à la production »

© Consorzio Italia Zootecnica

Les représentants des éleveurs de viande bovine italiens (Consorzio Italia Zootecnica) et français (Fédération Nationale Bovine) dans un communiqué conjoint du 29 juillet affirment la nécessité de revaloriser le prix à la production, ceci constituant la seule option durable pour l’élevage bovin-viande.

 

« La forte hausse, structurelle, des coûts de production (alimentation animale, énergie, ...)  impacte très négativement le revenu des éleveurs, et ne permet pas d'assurer la rentabilité. »

 

« Le modèle économique du secteur ne peut être fondé sur un schéma au prix le plus bas pour une production qui doit, elle, répondre à un maximum de contraintes et d'exigences réglementaires. »

 

Sur la base de ce constat, les deux fédérations ont partagé une analyse et une priorité commune : la grande distribution et les abatteurs doivent reconnaître la juste valeur de la viande afin de revaloriser le prix à la production des jeunes bovins et des broutards et ainsi redonner des perspectives d’avenir à l'ensemble des systèmes de production italiens et français, engraisseurs et naisseurs.

 

La pérennité de l'aval des filières dépend du maintien d'activité de l'élevage. Les éleveurs alertent les responsables des entreprises d'abattage et de distribution de la nécessité et de l'urgence de cette revalorisation. Sinon les éleveurs se détourneront de la production et le renouvellement des générations ne se réalisera pas.

 

Il est d’autre part essentiel pour les deux organisations de conforter les règlementations communautaires d’étiquetage de l'origine et de traçabilité, pour fournir toutes les informations attendues par les consommateurs et mettre en avant la qualité de production. A ce titre, les dispositions du règlement (CE) 1760/2000 sur les "systèmes d'étiquetage facultatif des viandes bovines" notamment ne doivent pas être supprimées, afin que chaque État membre puisse les utiliser pour communiquer aux consommateurs les caractéristiques de leurs élevages et les informations certifiées, tout au long de la chaîne d'approvisionnement.

 

Enfin les représentants des éleveurs italiens et français soulignent l'enjeu majeur d’une orientation des aides de la PAC vers la production de viande bovine en faveur d’un rééquilibrage du revenu des éleveurs de viande bovine.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Emmanuelle Ducros © DR
Emmanuelle Ducros : « le RIP pour les animaux est un piège intellectuel "
Emmanuelle Ducros, journaliste économique et spécialiste des questions agricoles à l’Opinion nous éclaire sur le référendum pour…
 © C.Delisle
Un « RIP » qui agace bien des acteurs de la ruralité
Un Référendum d’initiative partagée pour les animaux a été lancé début juillet par le journaliste Hugo Clément. Cette initiative…
Un marché des broutards mâles sérieusement engorgé
La demande n’est pas au rendez-vous pour les taurillons finis et l’abondance de cette marchandise dans la plupart des pays…
Le bâtiment de la Sepab permet de faire le tampon entre l’arrivée des animaux et leur chargement sur le bateau dans des conditions confortables. A Tarragone (Espagne), principal concurrent de Sète, ils attendent dans les camions ! © Sepab
Sète, le seul port européen certifié bien-être animal
À Sète, les animaux sont choyés dans un bâtiment flambant neuf. L’acheminement et le séjour au port sont certifiés bien-être…
 © C. Mandin
Cédric Mandin, FNB : « il faut se focaliser sur les indicateurs de marché »
Cédric Mandin, éleveur en Vendée et secrétaire général de la Fédération nationale bovine, tire le bilan de l’action de retenue en…
infographie export de bovins vifs sur pays tiers
Maghreb et Moyen-Orient ont faim de viande sur pied
Les exportations de bovins vivants vers les pays tiers diversifient les débouchés du bétail français. Les pays du pourtour sud et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande