Aller au contenu principal
Font Size

FCO : le gouvernement a défini un protocole de vaccination

Le ministre de l'agriculture a annoncé dans une conférence de presse le 17 septembre que les 1,3 million de doses de vaccins disponibles contre le sérotype 8 de la FCO permettront d’assurer la pérennité des exportations de bovins et d’ovins.

© J.C. Gütner

Les protocoles de certification qui avaient déjà été mis en place lors de l'épidémie de 2008 seront remis en place pour l’Espagne et pour l’Italie a annoncé le Ministre lors de la conférence de presse du 17 septembre. Pour le ministère, le nombre de vaccins serait suffisant pour couvrir l’ensemble des animaux destinés à l’export. Si officiellement le délai d’action du vaccin est de soixante jours, certains pays – comme l’Italie –, l’estiment efficace après une dizaine de jours.


« On assurera les certifications sanitaires vers la Turquie », a assuré Stéphane Le Foll. « Resteront la Tunisie et l’Algérie », avec qui le gouvernement espère que les règles seront les mêmes que pour l’Espagne et l’Italie.

Le coût d’un vaccin, effectué obligatoirement par un vétérinaire, sera de 4 euros par bovin et de 2 euros par ovin/caprin.L’Etat, le Fonds de mutualisation sanitaire et environnemental (FMSE) et l’Europe, avec qui le gouvernement est en négociation, devraient prendre en charge les vaccinations et les frais supplémentaires liés au maintien des animaux dans les exploitations.


Stéphane Le  Foll a annoncé  le même jour de fortes suspicions d’animaux positifs à la maladie dans le Puy-de-Dôme.

Et un cas de FCO dans la Creuse a été confirmé par le laboratoire national de référence et annoncé par la Préfecture de la Creuse le 17 septembre en fin de journée. L'animal habituellement stationné à Nouziers a été contrôlé lors d'un concours de reproducteurs au Mans (Sarthe).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les systèmes les plus rémunérateurs ont joué systématiquement sur une part suffisante de céréales autoconsommées (>50 % des concentrés consommés de l’atelier), sur une bonne gestion du poste mécanisation, une productivité des UGB correcte et une productivité de la main-d’œuvre satisfaisante. © C. Delisle
Systèmes d'élevage bovins viande, quelle rentabilité ?
Un traitement statistique des coûts de production, collectés sur trois ans dans les Pays de la Loire et en Deux-Sèvres, a permis…
jeunes bovins ration pommes de terre
Des pommes de terre à saisir pour nourrir le troupeau allaitant
Des disponibilités importantes de tubercules se présentent cette année pour l'alimentation animale. Daniel Platel de la chambre d…
Cinq alternatives à la paille pour la litière des bovins viande
Les disponibilités en paille s'annoncent moins importantes et plus précoces pour la campagne 2020. Différentes possibilités…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement « caniculo-compatible »
Pour conforter une installation, le Gaec Civade dans le Cher a investi dans un bâtiment d’engraissement. Entièrement réalisé en…
rayon viande bovine bio grande distribution Leclerc
La viande bovine bio ignore la crise
L’agriculture biologique continue d’avoir le vent en poupe. Elle semble même surfer sur la vague à la faveur des critiques sur…
Le concours national Charolais adultes reporté, le concours des veaux aménagé
Le conseil d’administration du Herd Book Charolais réuni le 25 juin a décidé de reporter le concours national des adultes à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande