Aller au contenu principal

FCO : la France partagée en une zone indemne et une zone réglementée

Les zones de protection et les zones de surveillance fusionnent afin de n’avoir qu’une « zone réglementée » et d’y permettre ainsi tous les mouvements d’animaux. Et le protocole avec l'italie est signé.

© F. Alteroche

Le Conseil national d'orientation de la politique sanitaire animale et végétale (CNOPSAV), réuni le 13 octobre, a émis un avis sur les mesures de gestion de la FCO. Stéphane Le Foll s’appuie sur cet avis pour faire évoluer la stratégie de lutte en conformité avec la législation européenne.

Ainsi, les zones de protection et les zones de surveillance actuellement définies sont fusionnées afin de n’avoir qu’une « zone réglementée » et d’y permettre ainsi tous les mouvements d’animaux.

La stratégie vaccinale établie depuis quelques semaines et dont l’objectif est de vacciner en priorité les animaux destinés aux échanges européens et à l'export vers les pays tiers ou les animaux impliqués dans la sélection des races est poursuivie.

La note de la DGAl relative aux conditions de mouvements nationaux vis à vis de la FCO est d'autre part parue. La sortie de zone réglementée est possible pour les animaux vaccinés 10 jours après leur rappel, et le recours à la PCR (voire la sérologie) sera envisageable en période d'inactivité vectorielle. Une surveillance de l'activité des vecteurs va se mettre en place.

La DGAl a également indiqué que les nouvelles doses de vaccin Mérial seront livrées aux centrales de distribution dans la dernière semaine d'octobre, et qu’une instruction a été préparée pour accompagner ce deuxième arrivage.

 

L'accord bilatéral avec l'Italie est signé

Les négociations bilatérales avec la Turquie et l’Algérie se poursuivent pour faciliter les exports, tout en apportant des garanties sanitaires sur le caractère indemne des animaux exportés.

Et le protocole d'accord bilatéral avec l'Italie a été signé le 16 octobre. Il autorise les mouvements depuis la zone réglementée des bovins et ovins âgés de plus de 90 jours s'ils sont vaccinés et si au moins 10 jours se sont écoulés à partir de la seconde injection.


 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Philippe Bosc. "L'association ray- grass hybride + trèfle violet est comme toutes les prairies et céréales mise en place en semis direct sans aucun travail du sol et ceci depuis 26 ans." © F. d'Alteroche
"Je sème mes prairies sous le couvert d'un méteil"
Des fourrages de qualité sont déterminants pour favoriser la fertilité et avoir des vêlages les plus groupés possible. Philippe…
pâturage vaches allaitantes sécheresse
Semae : dix voies d’adaptation des systèmes fourragers au changement climatique

Dans un communiqué du 15 avril, Semae -…

Bernard Ducros. « Nous sommes à l’optimum pour la valorisation des bêtes. Notre prochain challenge va être de réduire les charges. » © B. Griffoul
Du veau d’Aveyron en autonomie complète
Dans le Tarn, Bernard Ducros élève seul 100 vaches en système veau d’Aveyron et du Ségala et produit la totalité de l’…
Des fiches pour réussir son bâtiment logettes en vaches allaitantes
Communes dans les élevages laitiers, les stabulations à logettes sont nettement moins fréquentes dans les systèmes allaitants. L’…
Quentin Dupuis. « On renouvelle nos prairies au fur et à mesure, en intégrant des légumineuses. Les trèfles violets et blancs correspondent bien à notre exploitation. » Tous les lots sont conduits en pâturage tournant. © C. Delisle
[Légumineuses] "De la protéine dans 60 % des prairies temporaires"
Chez Didier et Quentin Dupuis à Vausseroux dans les Deux-Sèvres, l’herbe est une culture aussi importante que les céréales. Pour…
Le marché du jeune bovin en Europe devient plus fluide
Les prévisions de production pour 2021 sont à la baisse chez tous nos partenaires européens sur le marché du jeune bovin. Et la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande