Aller au contenu principal

Faciliter l'installation en viande bovine

L'installation en élevage bovin allaitant représente un enjeu majeur pour les années à venir. Dans cette production plus que dans les autres, où les niveaux de rentabilité sont faibles, la taille du capital à reprendre pose problème.

Il n'y a pas une réponse mais un panel de solutions, stratégiques, techniques, juridiques ou financières.
Il n'y a pas une réponse mais un panel de solutions, stratégiques, techniques, juridiques ou financières.
© C. Delisle

Renouveler les générations d'agriculteurs est l'enjeu des dix prochaines années. Depuis le début des années 2000, l'évolution de la structure démographique des éleveurs allaitants n'échappe plus au vieillissement. « On enregistre une véritable érosion du système. Et si on se penche sur l'âge des chefs d'exploitation, on constate que ceux de plus de 50 ans détiennent près de la moitié du cheptel (vaches et jeunes bovins) et qu'un éleveur de vaches allaitantes sur deux, est âgé de plus de 50 ans », note Baptiste Buczinski de l'Institut de l'élevage, avant de poursuivre, « à court terme, nombreuses seront les exploitations à reprendre. » Aussi, la stabilité du nombre d'exploitations est menacée, en raison de la hausse prévisible des départs à la retraite et de la difficulté à trouver des repreneurs. Face à ce constat alarmant, la transmission-installation représente un enjeu majeur. La production allaitante dispose d'une fonction très structurante sur les territoires en amont comme en aval, à la fois pour le paysage et pour l'emploi.

Le problème de l'importance du capital

L'une des caractéristiques de ce secteur est l'importance du capital à reprendre, sans commune mesure avec les autres productions, associée à des niveaux de rentabilité qui sont loin d'être satisfaisants pour les éleveurs et des niveaux d'EBE qui permettent difficilement de capitaliser et de se rémunérer. Aussi, le taux d'installation hors-cadre familial est très faible. Comment prélever un revenu et vivre dans le contexte économique actuel, comment financer le capital et bâtir un projet viable, durable et vivable, où trouver les capitaux nécessaires, sont autant de questions auxquelles il faudra répondre pour assurer la transmission. Il n'y aura pas une réponse, mais un panel de solutions qu'elles soient stratégiques, techniques, juridiques ou financières. Une certaine innovation collective est essentielle dans les modes de transmission.

Pour en savoir plus

Voir dossier Réussir Bovins Viande de mars 2015.RBV n°224 p. 24 à 41.

Au sommaire :

p. 26 - Etudes Grand-Ouest

Des installations gourmandes en capitaux

p. 29 - Chez Yann Kastler, dans les Côtes d'Armor

Une reprise partielle du troupeau d'un tiers

p. 32 - Organisation de producteurs

Les coopératives investies dans les services financiers et l'accompagnement technique

p. 36 - Face à la hausse constante de la valeur des entreprises

Trouver des solutions pour la reprise du capital

p. 40 - Chez Stéphane Gaudin, en Loire-Atlantique

Une location-vente pour favoriser l'instatallation

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Julien Denormandie sommet de l'elevage
FNB : "Un contrat écrit obligatoire pour toutes les catégories de bovins d'ici fin 2022"
Selon un communiqué de la FNB, Julien Denormandie a annoncé lors de sa visite au Sommet de l'Elevage qu'au 1er janvier 2022,…
Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine
Bruno Dufayet, Fédération nationale bovine : « Des signaux de marché au vert, les prix doivent sortir du rouge »
A quelques jours du Sommet de l’Elevage, le président de la Fédération nationale bovine estime que toutes les planètes sont…
Déchargement de broutards français dans un atelier italien - En Italie, la conjoncture actuelle est favorable avec des niveaux de prix nettement plus élevés que ce qui est habituellement pratiqué à cette période de l’année.
Trop peu valorisés, les broutards sont moins nombreux
Le prix du maigre a gagné quelques centimes en fin d’été mais ne progresse pas dans les mêmes proportions que les femelles finies…
Le parc d’attente est un demi-cercle à barrière poussante sécurisée permettant au choix d’orienter les animaux vers un parc, vers le quai de chargement ou vers l’entrée du couloir de contention. Le sol est un béton strié et il a été coulée après avoir bien vérifié que tout fonctionnait. Il est couvert d'un peu de sciure pour ne pas glisser.
[Contention des bovins] Une installation faite maison de haut niveau
Depuis dix ans, le Gaec des Reclous est équipé d’une belle installation associant bois et métal, complétée par un quai de…
vaches blondes au pâturage
[PAC 2023] Ce que l’on sait de l’aide couplée bovine pour les troupeaux allaitants
L’Institut de l’Elevage a présenté lors d’une conférence au Sommet de l’Elevage les informations disponibles sur la future aide…
Or rouge cv plainemaison Record
Des records battus pour la vente aux enchères des journées limousines Or Rouge de Plainemaison
Les journées limousines Or Rouge organisées l'entreprise Beauvallet- CV.Plainemaison du 15 au 18 octobre 2021 se sont soldées par…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande