Aller au contenu principal

Faciliter l'installation en viande bovine

L'installation en élevage bovin allaitant représente un enjeu majeur pour les années à venir. Dans cette production plus que dans les autres, où les niveaux de rentabilité sont faibles, la taille du capital à reprendre pose problème.

Il n'y a pas une réponse mais un panel de solutions, stratégiques, techniques, juridiques ou financières.
Il n'y a pas une réponse mais un panel de solutions, stratégiques, techniques, juridiques ou financières.
© C. Delisle

Renouveler les générations d'agriculteurs est l'enjeu des dix prochaines années. Depuis le début des années 2000, l'évolution de la structure démographique des éleveurs allaitants n'échappe plus au vieillissement. « On enregistre une véritable érosion du système. Et si on se penche sur l'âge des chefs d'exploitation, on constate que ceux de plus de 50 ans détiennent près de la moitié du cheptel (vaches et jeunes bovins) et qu'un éleveur de vaches allaitantes sur deux, est âgé de plus de 50 ans », note Baptiste Buczinski de l'Institut de l'élevage, avant de poursuivre, « à court terme, nombreuses seront les exploitations à reprendre. » Aussi, la stabilité du nombre d'exploitations est menacée, en raison de la hausse prévisible des départs à la retraite et de la difficulté à trouver des repreneurs. Face à ce constat alarmant, la transmission-installation représente un enjeu majeur. La production allaitante dispose d'une fonction très structurante sur les territoires en amont comme en aval, à la fois pour le paysage et pour l'emploi.

Le problème de l'importance du capital

L'une des caractéristiques de ce secteur est l'importance du capital à reprendre, sans commune mesure avec les autres productions, associée à des niveaux de rentabilité qui sont loin d'être satisfaisants pour les éleveurs et des niveaux d'EBE qui permettent difficilement de capitaliser et de se rémunérer. Aussi, le taux d'installation hors-cadre familial est très faible. Comment prélever un revenu et vivre dans le contexte économique actuel, comment financer le capital et bâtir un projet viable, durable et vivable, où trouver les capitaux nécessaires, sont autant de questions auxquelles il faudra répondre pour assurer la transmission. Il n'y aura pas une réponse, mais un panel de solutions qu'elles soient stratégiques, techniques, juridiques ou financières. Une certaine innovation collective est essentielle dans les modes de transmission.

Pour en savoir plus

Voir dossier Réussir Bovins Viande de mars 2015.RBV n°224 p. 24 à 41.

Au sommaire :

p. 26 - Etudes Grand-Ouest

Des installations gourmandes en capitaux

p. 29 - Chez Yann Kastler, dans les Côtes d'Armor

Une reprise partielle du troupeau d'un tiers

p. 32 - Organisation de producteurs

Les coopératives investies dans les services financiers et l'accompagnement technique

p. 36 - Face à la hausse constante de la valeur des entreprises

Trouver des solutions pour la reprise du capital

p. 40 - Chez Stéphane Gaudin, en Loire-Atlantique

Une location-vente pour favoriser l'instatallation

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

 © Agricentre
Le teff grass, une nouvelle fourragère estivale
Eragrostis tef ou teff grass, graminée cultivée comme céréale secondaire en Afrique, arrive en France comme fourragère. Sa…
Le bâtiment est en bois avec une ventilation naturelle, une bonne ambiance à l’intérieur et des écarts de température diurne-nocturne atténués par la toiture en panneaux « sandwich » de 4 centimètres d’épaisseur. © F. d'Alteroche
Une stabulation sur caillebotis double usage pour les vaches allaitantes
Dans le Cantal, la nécessité d’accroître les capacités de stockage en lisier d’un bâtiment entravé a incité les associés du Gaec…
Les vaches ont très vite adopté les logettes et les cornadis suédois leur ont permis de sauver leurs cornes, sans dommages jusqu’à présent. © F. d'Alteroche
Des caillebotis pour les vaches, pour ne pas remettre en cause l’autonomie
Le Gaec d’Éole utilise à peine 12 tonnes de paille-hiver pour les seules cases à veaux et cases de vêlage d’une stabulation « …
Les atouts du caillebotis pour les vaches allaitantes
Les stabulations intégrant au moins une partie de caillebotis sur fosse sont courantes en élevage laitier, plus rares en système…
 © M-H André
L’Argentine, cette usine à bœufs qui tourne au ralenti
Dans bon nombre d’élevages naisseurs argentins, le potentiel de production est loin d’être utilisé à 100 % de ses capacités. Une…
De la Stabiliser à la Redyblack, vers une nouvelle race bovins viande en France
Portée par l’association Bovinext, la RedyBlack est la première race bovine depuis des décennies à obtenir son agrément OS en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande