Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Conseil en élevage
Eviter les doublons et favoriser les nouvelles technologies


Dans quels domaines développer l´offre de conseil ? Comment la rendre plus lisible ? Pourquoi certains éleveurs ne semblent pas demandeurs ? Comment mobiliser davantage de monde dans les réunions ? Comment faire face à la réduction des moyens d´encadrement ? Les structures dont la mission est l´information et le conseil en élevage allaitant se posent régulièrement ce genre de questions. Afin de réfléchir sur cette problématique et adapter l´offre dans un contexte de réduction des moyens, près de 70 personnes parmi lesquelles de nombreux représentants des chambres d´agriculture et organisations de producteurs du Limousin et des départements limitrophes, mais aussi l´Inra, l´Institut de l´élevage et l´administration se sont dernièrement réunies au lycée agricole des Vaseix en Haute-Vienne. Les participants ont engagé une réflexion sur les modalités à envisager pour rénover l´offre de conseils en direction des éleveurs.
Manque de coordination dans le conseil aux éleveurs
Certains intervenants ont souligné le manque de coordination qui dérive presque vers une certaine concurrence entre les techniciens de différentes structures au moment de l´apport de conseils aux éleveurs. A partir de cas concrets, il a donc été mis en évidence tout l´intérêt d´une coordination des interventions en élevage et ceci tant pour les éleveurs que pour les structures gravitant autour.
La place encore bien insuffisante accordée aux nouvelles technologies de l´information et de la communication (NTIC) a également été abordée. « Partant du constat qu´en Limousin, à peine 25 % des éleveurs utilisent l´informatique et Internet pour les besoins de leur exploitation, après avoir listé les enjeux et freins à l´équipement, nous avons échangé sur la façon de donner envie aux agriculteurs d´utiliser ces outils », explique Marie-Hélène Van Mieghem, animatrice du groupement d´intérêt scientifique « Suivi global des élevages allaitants », à l´initiative de ces journées.

L´utilisation des NTIC est jugée comme un moyen de diversifier les supports du conseil et donc de toucher davantage d´éleveurs. Autant de technologies qui offrent également des opportunités en terme de réduction des coûts de fonctionnement des structures, ne serait-ce que par la réduction des frais d´envoi de courriers.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Bovins Viande.

Vous aimerez aussi

Vignette
Les différentes formes de maïs fourrage testées sur jeunes bovins
Arvalis Institut du végétal a comparé à de l’ensilage standard le maïs plante entière récolté en coupe haute, l’ensilage de maïs…
11

C’est en euros par kg de carcasse le prix de la meilleure enchère à l’occasion du concours d’animaux…

Vignette
« L’asado, le barbecue sacré des Argentins »

Geo.fr du 25 octobre

« C’est la technique culinaire la plus ancienne. À peine avaient-ils…

Salon de l’élevage connecté

Le 22 janvier, au lycée agricole la Vinédie, à Figeac (Lot)

Pour partager ensemble la…

Vignette
Des rampes pour épandre sur prairie

Le constructeur belge complète sa gamme de rampes avec de nouveaux modèles à patins destinés à l’épandage sur prairie.…

Formation herby

En décembre et janvier en France

La Caveb organise des formations sur deux jours sur le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande