Aller au contenu principal

Evaluer la qualité du colostrum des vaches avec un réfractomètre

Un suivi des qualités du colostrum a été réalisé en 2018 et 2019 dans trois élevages de race Aubrac aux pratiques très différentes.

vache aubrac fraichement vêlée
© F.Alteroche - archives

« Il était demandé aux éleveurs d’analyser au moins 30 % des colostrums avec un réfractomètre optique ou digital » explique Marlène Lacreusette de Virbac. Cette étude a été publiée dans le recueil des journées techniques vétérinaires (GTV) 2020.

Dans cette étude, un tiers des colostrums présentaient une concentration en immunoglobulines G inférieure à 80 g/l, et étaient alors considérés comme non satisfaisants pour une production allaitante. Les valeurs variaient de 4,9 g/l à 257 g/l d’IgG, avec une moyenne à 100,3 g/l.

Ici, les primipares avaient des colostrums de qualité au moins équivalente à ceux de multipares. « Il ne faut donc pas systématiquement penser qu’ils seront moins bons, mais plutôt s’appuyer sur des données propres à l’élevage. » 

Connaitre la qualité du colostrum renseigne sur le niveau de protection du veau nouveau-né, s'il est bu rapidement et en quantité suffisante. "C'est le concept des 3Q : Quality, Quantity, Quickly." A l’échelle du troupeau, c'est un élément qui permet de raisonner les pratiques de préparation au vêlage des vaches (alimentation, vaccination en prévention des diarrhées néonatales du veau, traitement antiparasitaire d’avant vêlage,…). Dans cette étude, le suivi colostral a permis de mettre en évidence dans un des élevages le vol du colostrum avant vêlage par des veaux de la même case.

Un réfractomètre se trouve aux environs de 50 euros

Pour extrapoler la concentration en immunoglobulines G (IgG) à partir de la mesure en %brix, on utilise l’équation :

Concentration (en g/l)  = (%brix – 17,546) / 0,0932

 

Pour se servir d’un réfractomètre :

 

 

Lire aussi : Le kéfir pour hygiéniser le tube digestif des veaux

Des niches pour le nursing des veaux fragiles

Des noms en S pour 2021

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Maïs « coupe haute » : un fourrage plus concentré à bien rationner
Alors que les ensilages de maïs sont prometteurs cette année, Arvalis fait le point sur la technique de récolte de l'ensilage de…
Profiter d’une conjoncture plus favorable à la viande bovine pour bâtir un vrai projet de filière
Face à des volumes de production qui s’étiolent et à une pyramide des âges des éleveurs devenue préoccupante, les participants au…
Plusieurs paramètres entrent en jeu pour analyser la différence de rentabilité des systèmes, à commencer par le coût de production.
Les systèmes d’avenir existent déjà en élevages bovins viande !
Après avoir mis en avant les facteurs de variabilité de la rentabilité des exploitations bovins viande des Pays de la Loire et…
Génisses ayant vêlées à deux ans - archives. La stratégie « vêlages à deux ans » stricte ne concerne que 1,3 % des troupeaux allaitants.
Vêlage à deux ans : une piste d’intérêt en bovins viande
En France, le vêlage à deux ans est très peu pratiqué en élevage allaitant. Pourtant, il permet d’améliorer l’efficience des…
David Lachassagne a apprécié la rusticité et le rendement en grain et paille de l'orge hybride.
« J’ai choisi de ne récolter l’orge hybride qu’en grain et paille »
David Lachassagne, éleveur de charolais à Givarlais dans l’Allier, a testé cette année l’orge hybride sur trois hectares. Vu son…
Une enchère record à 15 400 € pour un futur reproducteur Charolais prometteur
Une vente aux enchères conjointement organisée par Charolais Expansion et le herd book charolais à l’occasion du dernier concours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande