Aller au contenu principal

Races bovines
En progression depuis 10 ans, l´Aubrac met en avant ses points forts pour préparer le Sommet de l´él


54 000 vaches en 1988, 135 000 en 2007. A l´occasion du prochain Sommet de l´élevage dans le cadre duquel se tiendra son concours national, la race Aubrac entend mettre en avant les raisons qui lui ont permis de faire progresser ses effectifs. « Ici, pas de toujours plus haut, toujours plus gros, toujours plus lourd ! », est-il expliqué dans un communiqué. « Notre objectif est de développer un cheptel de mères robustes à gabarits modérés (600 à 800 kilos pour les vaches adultes). Facile à élever, l´Aubrac demande peu de main-d´oeuvre et d´intervention humaine. Elle améliore ainsi les conditions de travail des éleveurs. »
Les vaches Aubrac sortent du schéma de sélection à un âge moyen de 11 ans, après avoir donné naissance en moyenne à 9 veaux. ©F. d´Alteroche

Les orientations raciales mettent clairement la priorité sur les qualités d´élevage et les performances de reproduction au travers de la facilité de vêlage, la fécondité et la précocité sexuelle, la régularité de vêlage et la longévité de la carrière des animaux. « Cette notion est très importante, car elle traduit clairement l´adaptation de la vache à son territoire. En situation difficile (climat, altitude, relief.) si la vache n´est pas robuste, la première fonction arrêtée pour privilégier sa survie est la reproduction. Elle traduit également la qualité des aplombs. Une vache boiteuse est souvent couchée, donc elle pâture et produit moins », souligne l´Union Aubrac.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Vignette
Quand arrive l’heure du vêlage
Différents facteurs influencent la durée de gestation, mais c’est bien le veau qui déclenche lui-même le moment de la mise bas…
 © C.Delisle
Un « RIP » qui agace bien des acteurs de la ruralité
Un Référendum d’initiative partagée pour les animaux a été lancé début juillet par le journaliste Hugo Clément. Cette initiative…
Vignette
Photovoltaïque, une énergie simple à mettre en œuvre
Produire une énergie décarbonée tout en finançant la construction d’un bâtiment, c’est l’opportunité qu’offre le photovoltaïque…
Vignette
Voyage au centre de la bouse de vache
La bouse de vache est un écosystème fascinant. Elle intéresse depuis longtemps les entomologistes, scientifiques spécialisés dans…
Claude Piet (à droite) et Mickaël Lelaure de Terrena. « Le changement le plus net est que les jeunes bovins sont plus calmes et passent plus de temps couchés. » © S. Bourgeois
Une alimentation compacte pour éviter tout tri de la ration
Au Gaec des Puits dans le Maine-et-Loire, de l’eau est ajoutée dans la ration complète des jeunes bovins, depuis deux ans. Ce…
 © C. Mandin
Cédric Mandin, FNB : « il faut se focaliser sur les indicateurs de marché »
Cédric Mandin, éleveur en Vendée et secrétaire général de la Fédération nationale bovine, tire le bilan de l’action de retenue en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande