Aller au contenu principal

En Haute-Vienne, un parc mobile sur la fourche du tracteur

Pour faciliter les interventions en pâture sur leurs 60 Limousines élevées en grande partie en plein air, Ernest Sorin et son épouse utilisent un parc de contention facile à déplacer et à installer.


Au pied des monts de Blond, en Haute-Vienne, la plupart des Limousines d´Ernest Sorin passent l´hiver au grand air. Une conduite d´élevage qui ne semble pas nuire à leur comportement. Les bêtes restent calmes. Elles sont surtout particulièrement attentives au bruit du tracteur qui est pour elles d´abord synonyme du renouvellement de la botte de foin dans le râtelier. Mais chez Ernest Sorin, le tracteur n´amène pas que du foin dans les pâtures. Il peut aussi apporter un parc de contention original et surtout très mobile.
©F. d´Alteroche

Un outil polyvalent
Au départ conçu par le Gaec Renault, toujours en Haute-Vienne, il s´agit d´un système de barrières repliables associées à une place de cornadis. Les éléments nécessaires (quatre barrières d´herbage de 3 mètres de long, une barrière maîtresse centrale, une place de cornadis et diverses pièces de ferraille) ont été achetés pour 686 euros. Une fois les barrières dépliées, elles forment un parc de 15 mètres de circonférence dont l´ouverture se situe à l´opposé de la fourche du tracteur.
L´ensemble forme alors un outil polyvalent. « Utilisé depuis deux ans sur l´exploitation, il a déjà servi à séparer deux taureaux suite à un mélange de troupeaux, à s´occuper de veaux malades ou nouveau-nés, à isoler une vache dont le vêlage est difficile, à grouper des animaux avant de les charger, mais aussi à identifier et à peser des veaux », précise Ernest Sorin. Pour ce dernier travail, un couloir de contention mobile est alors associé à ce parc original.

Pour plus de renseignements, vous pouvez joindre Ernest Sorin au 05 55 03 16 14.


©F. d´Alteroche

©F. d´Alteroche

©F. d´Alteroche

Une longue barrière mobile de 15 mètres
Une fois déplié, le parc constitue une longue barrière mobile de 15 mètres. Il est très pratique lorsqu´il s´agit de boucher un chemin ou une entrée de bois ainsi qu´au moment du déplacement de lots.
©F. d´Alteroche


©F. d´Alteroche


©F. d´Alteroche

©F. d´Alteroche
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Maïs « coupe haute » : un fourrage plus concentré à bien rationner
Alors que les ensilages de maïs sont prometteurs cette année, Arvalis fait le point sur la technique de récolte de l'ensilage de…
Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine
Bruno Dufayet, Fédération nationale bovine : « Des signaux de marché au vert, les prix doivent sortir du rouge »
A quelques jours du Sommet de l’Elevage, le président de la Fédération nationale bovine estime que toutes les planètes sont…
Profiter d’une conjoncture plus favorable à la viande bovine pour bâtir un vrai projet de filière
Face à des volumes de production qui s’étiolent et à une pyramide des âges des éleveurs devenue préoccupante, les participants au…
Plusieurs paramètres entrent en jeu pour analyser la différence de rentabilité des systèmes, à commencer par le coût de production.
Les systèmes d’avenir existent déjà en élevages bovins viande !
Après avoir mis en avant les facteurs de variabilité de la rentabilité des exploitations bovins viande des Pays de la Loire et…
Génisses ayant vêlées à deux ans - archives. La stratégie « vêlages à deux ans » stricte ne concerne que 1,3 % des troupeaux allaitants.
Vêlage à deux ans : une piste d’intérêt en bovins viande
En France, le vêlage à deux ans est très peu pratiqué en élevage allaitant. Pourtant, il permet d’améliorer l’efficience des…
David Lachassagne a apprécié la rusticité et le rendement en grain et paille de l'orge hybride.
« J’ai choisi de ne récolter l’orge hybride qu’en grain et paille »
David Lachassagne, éleveur de charolais à Givarlais dans l’Allier, a testé cette année l’orge hybride sur trois hectares. Vu son…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande