Aller au contenu principal

En Haute-Vienne, un parc mobile sur la fourche du tracteur

Pour faciliter les interventions en pâture sur leurs 60 Limousines élevées en grande partie en plein air, Ernest Sorin et son épouse utilisent un parc de contention facile à déplacer et à installer.


Au pied des monts de Blond, en Haute-Vienne, la plupart des Limousines d´Ernest Sorin passent l´hiver au grand air. Une conduite d´élevage qui ne semble pas nuire à leur comportement. Les bêtes restent calmes. Elles sont surtout particulièrement attentives au bruit du tracteur qui est pour elles d´abord synonyme du renouvellement de la botte de foin dans le râtelier. Mais chez Ernest Sorin, le tracteur n´amène pas que du foin dans les pâtures. Il peut aussi apporter un parc de contention original et surtout très mobile.
©F. d´Alteroche

Un outil polyvalent
Au départ conçu par le Gaec Renault, toujours en Haute-Vienne, il s´agit d´un système de barrières repliables associées à une place de cornadis. Les éléments nécessaires (quatre barrières d´herbage de 3 mètres de long, une barrière maîtresse centrale, une place de cornadis et diverses pièces de ferraille) ont été achetés pour 686 euros. Une fois les barrières dépliées, elles forment un parc de 15 mètres de circonférence dont l´ouverture se situe à l´opposé de la fourche du tracteur.
L´ensemble forme alors un outil polyvalent. « Utilisé depuis deux ans sur l´exploitation, il a déjà servi à séparer deux taureaux suite à un mélange de troupeaux, à s´occuper de veaux malades ou nouveau-nés, à isoler une vache dont le vêlage est difficile, à grouper des animaux avant de les charger, mais aussi à identifier et à peser des veaux », précise Ernest Sorin. Pour ce dernier travail, un couloir de contention mobile est alors associé à ce parc original.

Pour plus de renseignements, vous pouvez joindre Ernest Sorin au 05 55 03 16 14.


©F. d´Alteroche

©F. d´Alteroche

©F. d´Alteroche

Une longue barrière mobile de 15 mètres
Une fois déplié, le parc constitue une longue barrière mobile de 15 mètres. Il est très pratique lorsqu´il s´agit de boucher un chemin ou une entrée de bois ainsi qu´au moment du déplacement de lots.
©F. d´Alteroche


©F. d´Alteroche


©F. d´Alteroche

©F. d´Alteroche
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Lorsqu’elle est en position haute, la partie inférieure de la barrière se situe à 5 mètres du sol et n’est donc pas pénalisante pour rentrer dans la stabulation avec du gros matériel et en particulier pour curer le fumier. © F. d'Alteroche
Une stabulation aux nombreuses astuces
Au Gaec de l’Armançon en Côte-d’Or, la principale stabulation héberge 128 vaches suitées. Elle intègre différents équipements mis…
Les jeunes bovins au plus bas alors qu’ils devraient être au plus haut
Alors qu’ils devraient être au plus haut à cette période de l’année, les prix des taurillons finis sont au plus bas. Peu prisée…
La vente directe représente le  débouché pour en moyenne une vache par mois, parmi celles âgées de huit ans maximum. L'éleveur vend également en direct à peu près six veaux par an. © S. Bourgeois
Différents régimes pour l'engraissement des vaches de race Blonde d'Aquitaine
Des séries d’essais ont été menées dans le cadre du projet Défiblonde entre 2016 et 2020 pour affiner les connaissances sur les…
Franck Baechler. "Le bétail aide à redynamiser les flux de carbone." © S. Bourgeois
Franck Baechler : être autonome et construire mon sol
Installé depuis trois ans en agriculture de conservation des sols dans le Loir-et-Cher, Franck Baechler a introduit dans son…
Jérôme Mélard, éleveur à Puttigny en Moselle, diversifie les débouchés de son atelier d'engraissement avec des génisses Prim'herbe.  © Cloe
Des babynettes avec au moins 35 % d’herbe pour la filière Prim’herbe
L’union de coopératives Cloé démarre un partenariat avec le groupe Carrefour. La filière Prim’herbe vise à approvisionner le…
Le nombre de petits cheptels ne cesse de diminuer mais la progression des unités de grande dimension tend à se stabiliser.
Fortes évolutions démographiques à prévoir pour les systèmes allaitants
À la demande d’Interbev et de la Confédération nationale de l’élevage, l’Institut de l’élevage a analysé la décapitalisation…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande