Aller au contenu principal

Retour d´un parasite
En Haute-Loire et en Ardèche, la Psyché des Montagnes attaque les prairies


Sur l´est de la Haute-Loire, des prairies sont partiellement ou entièrement « dévorées » par des chenilles. La responsable s´appelle la Psyché des Montagnes. « Les chenilles de ce papillon se nourrissent de différentes plantes basses mais surtout de graminées des prairies d´altitude. Elles rongent le bord des feuilles », explique Jérémy Convers de la fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles de Haute-Loire. Cinq cents à mille individus avancent de front, sur plusieurs mètres de long et un mètre de large, entre mi-avril et fin juin.
Début mai, dix communes de l´est de la Haute-Loire ainsi qu´un secteur en Ardèche étaient concernés. En 2006 déjà, une pullulation a sévi sur le même secteur ainsi que sur plusieurs communes de la Loire et du Cantal. Les précédents épisodes remontaient aux années 1962 et 1964. « L´origine de ces pullulations est encore mal connue mais semblerait liée à la chaleur et la sécheresse. »
Les zones d´herbe plus claires correspondent aux dégâts causés par cette chenille. ©FDGDON
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La Fédération Nationale Bovine incite les éleveurs à proposer au plus tôt des contrats à leurs acheteurs
A compter de 2022, l’obligation de contractualiser avec son premier acheteur dans le cadre de la loi Besson-Moreau également…
« J’ai envoyé mes propositions de contrats à mes négociants. Et vous ? »
David Moisan, éleveur de charolaises et président de la section viande bovine de la FNSEA de Loire-Atlantique a interpellé les…
Que nous réserve "l'année viande bovine" 2022 ?

2021 a été une année « bovine » contrastée. Après un début de printemps sec et frisquet, la météo s’…

Patrick Veysset
« Les charges de mécanisation par hectare augmentent avec la taille des exploitations bovins viande »
Patrick Veysset est économiste au centre Inrae de Theix dans l’unité mixte de recherche sur les herbivores. Il constate au fil…
Éric Fabre, éleveur dans le Cantal. « Les résultats ont été meilleurs sur les parcelles sursemées avec un travail du sol plus agressif et un passage de rouleau après les semis de fourragères. »
« Du semis direct de méteil et de fourragères dans mes prairies naturelles exposées à la sécheresse »
Les sécheresses successives ont contraint Éric Fabre, éleveur de 80 mères salers, dans le Cantal, à sursemer du méteil et des…
Top 5 des taureaux d’IA les plus utilisés en 2020 en races allaitantes

L’Institut de l’Elevage a analysé les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande