Aller au contenu principal

Réglementation
« Egalim 2 est un choc culturel » selon Bruno Dufayet, président de la FNB

Dans les allées du Sommet de l’élevage, le président de la fédération nationale bovine est revenu sur la loi Egalim 2 qui va imposer la contractualisation dans la filière bovine.

Pour Bruno Dufayet, président de la fédération nationale bovine, Egalim 2 est « un choc culturel ». Un passage obligé selon lui « si on veut continuer à avoir de la viande bovine dans nos assiettes », a-t-il confié la semaine dernière dans les allées du Sommet de l’élevage. Annoncée par Julien Denormandie lors de sa venue au salon, la contractualisation obligatoire dans la filière se déclinera selon le calendrier suivant : des contrats obligatoires au 1er janvier 2022 sur les jeunes bovins, les génisses et les vaches sous signe de qualité, puis les broutards à compter du 1er juillet 2022, enfin ce sera au tour des vaches de réforme aussi bien en lait qu’en viande d’être contractualisées fin 2022 .

« On va faire de la pédagogie sur ces contrats », explique le président de la FNB. Ces contrats devront inclure les coûts de production. « On connait aujourd’hui les références. Sur la vache charolaise le coût de production est de 5,10 euros du kilo, sur les jeunes bovins on frôle les 5 euros, en broutard on est à 3,26 », affirme Bruno Dufayet. « L’éleveur doit se battre pour avoir ce prix-là au premier contrat (avec un marchand aux bestiaux, un privé ou la coopérative). Aujourd’hui il nous manque environ 1 euro du kilo. On a un revenu annuel de 8000 euros et on perd 2000 éleveurs par an », déclare-t-il.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Olivier Mevel "Le monde agricole n’a pas à supporter le train de vie du distributeur"
Olivier Mevel : "Le monde agricole n’a pas à supporter le train de vie du distributeur"
Maître de conférences à l’université de Brest, Olivier Mevel n’est pas tendre avec le travail mené par l’observatoire de la…
Julien Denormandie sommet de l'elevage
FNB : "Un contrat écrit obligatoire pour toutes les catégories de bovins d'ici fin 2022"
Selon un communiqué de la FNB, Julien Denormandie a annoncé lors de sa visite au Sommet de l'Elevage qu'au 1er janvier 2022,…
vaches blondes au pâturage
[PAC 2023] Ce que l’on sait de l’aide couplée bovine pour les troupeaux allaitants
L’Institut de l’Elevage a présenté lors d’une conférence au Sommet de l’Elevage les informations disponibles sur la future aide…
Déchargement de broutards français dans un atelier italien - En Italie, la conjoncture actuelle est favorable avec des niveaux de prix nettement plus élevés que ce qui est habituellement pratiqué à cette période de l’année.
Trop peu valorisés, les broutards sont moins nombreux
Le prix du maigre a gagné quelques centimes en fin d’été mais ne progresse pas dans les mêmes proportions que les femelles finies…
Le parc d’attente est un demi-cercle à barrière poussante sécurisée permettant au choix d’orienter les animaux vers un parc, vers le quai de chargement ou vers l’entrée du couloir de contention. Le sol est un béton strié et il a été coulée après avoir bien vérifié que tout fonctionnait. Il est couvert d'un peu de sciure pour ne pas glisser.
[Contention des bovins] Une installation faite maison de haut niveau
Depuis dix ans, le Gaec des Reclous est équipé d’une belle installation associant bois et métal, complétée par un quai de…
Or rouge cv plainemaison Record
Des records battus pour la vente aux enchères des journées limousines Or Rouge de Plainemaison
Les journées limousines Or Rouge organisées l'entreprise Beauvallet- CV.Plainemaison du 15 au 18 octobre 2021 se sont soldées par…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande