Aller au contenu principal

« Des sursemis multiples à petites doses plutôt qu’un seul passage »

David Knoden, conseiller Fourrages mieux en Wallonie, explique que les pratiques des éleveurs belges ont changé pour favoriser la réussite des sursemis sur prairies. Effectuer un seul passage avec 20 à 25 kg/ha de semences coûte cher, surtout qu’il y a 50 % de risque que le semis ne se développe pas.

Le sursemis sur prairie naturelle est une technique exigeante
© D. Knoden

« En Wallonie, les éleveurs font évoluer leurs pratiques de sursemis sur prairies naturelles depuis plus de trente ans. Effectuer un seul passage avec 20 à 25 kg/ha de semences coûte cher surtout qu’il y a 50 % de risque que le semis ne se développe pas.

À la place, les éleveurs multiplient les passages entre le printemps et le mois de septembre avec moins de 10 kg/ha de semences sur les prairies qui le nécessitent et ce, dès que les conditions climatiques s’y prêtent. Le matériel présent sur l’exploitation (semoir et rouleau) suffit dans la plupart des cas. Pour rappel, ce n’est pas le matériel qui fait la réussite du sursemis mais bien les conditions dans lesquelles celui-ci est réalisé. Suffisamment de vides dans le couvert, des conditions climatiques favorables à la levée et un choix de semences adéquat sont les principaux facteurs à prendre en compte avant de débuter. De plus, l’éleveur veillera à réduire fortement la fertilisation azotée avant le sursemis et à gérer par la fauche ou le pâturage la concurrence du couvert en place pour donner de la lumière aux jeunes pousses. Il y a beaucoup plus de chance qu’un des passages aboutisse à une bonne levée, et les prairies restent fermées plus longtemps. On effectue donc dans ce cas, des sursemis d’entretien qui permettent de garder le potentiel de productivité des prairies au fil des saisons. Néanmoins, lorsqu’il y a des dégâts conséquents en prairie (comme les sangliers…) des sursemis de réparation avec des doses de l’ordre de 20-25 kg/ha seront recommandés à juste titre. »

 

Pour aller plus loin : Prairies dégradées : du diagnostic à la rénovation

« Du sursemis direct dans les prairies pour parer aux dégâts des sangliers »

Dix causes possibles de dégradation d’une prairie

« Je renouvelle 15 à 20 % de mes prairies annuellement »

Une prairie temporaire détruite sans labour ni chimie

Essayer de maintenir l’égrainage naturel pour conserver la qualité floristique des prairies

Semer des cultures fourragères dans une prairie naturelle

Du semis direct de méteil et de fourragères dans mes prairies

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

« J’ai envoyé mes propositions de contrats à mes négociants. Et vous ? »
David Moisan, éleveur de charolaises et président de la section viande bovine de la FNSEA de Loire-Atlantique a interpellé les…
« Nous ne voulons plus travailler à perte »
La contractualisation est « le » sujet du moment pour la production de viande bovine. Il cristallise bien des discussions sur le…
Que nous réserve "l'année viande bovine" 2022 ?

2021 a été une année « bovine » contrastée. Après un début de printemps sec et frisquet, la météo s’…

Patrick Veysset
« Les charges de mécanisation par hectare augmentent avec la taille des exploitations bovins viande »
Patrick Veysset est économiste au centre Inrae de Theix dans l’unité mixte de recherche sur les herbivores. Il constate au fil…
L’engraissement des vaches repose sur un équilibre à trouver entre l’animal, les ressources disponibles et le marché visé, à réfléchir à l’échelle du système.
Des recommandations pour la finition des vaches de réforme du troupeau allaitant
La vente de vaches finies représente une part importante du produit viande. À la lumière de plusieurs essais conduits sur les…
Top 5 des taureaux d’IA les plus utilisés en 2020 en races allaitantes

L’Institut de l’Elevage a analysé les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande