Aller au contenu principal

Bovins Viande : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière viande bovine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches al

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Alimentation des bovins
Des résultats expérimentaux de simplification de l´affourragement encourageants

Avec des rations associant foin et ensilage d´herbe, le distribution des fourrages trois fois par semaine - plutôt que tous les jours - ne semble pas affecter les performances des vaches et de leur veau.


A la ferme expérimentale des Etablières, les essais (conduits par la Chambre d´agriculture de Vendée et l´Institut de l´élevage) sur la simplification de la distribution du fourrage en bâtiment se terminent. Les résultats portant sur les deux premières années d´expérimentation sont déjà disponibles. Ils apportent des éléments de réponse provisoires avant la diffusion des résultats définitifs portant sur les trois années d´essais.
©S. Bourgeois


Les fourrages (50 % ensilage d´herbe - 50 % foin) ont été distribués les lundi, mercredi et vendredi à un lot expérimental de vaches suitées, et tous les jours à un lot témoin. Les concentrés ont été distribués au lot expérimental tous les jours jusqu´au milieu de l´hiver (pour pouvoir bloquer les vaches au cornadis afin de curer), puis trois fois par semaine. « La simplification de la distribution du fourrage ne semble pas avoir d´incidence sur l´évolution du poids des vaches et de leur état d´engraissement entre début novembre et le sevrage de leur veau mi-juin », analysent Philippe Haurez de l´Institut de l´élevage et Alain Joulie de la Chambre d´agriculture de Vendée.
Sur une année d´expérimentation, les aliments complémentaires des veaux sous la mère (ensilage de maïs, foin, tourteau de soja et CMV) ont été apportés eux aussi trois fois par semaine au lot expérimental. « Les veaux régulent eux-mêmes leur consommation et cela n´a pas eu d´incidence sur leur croissance ni sur leur état sanitaire. »

Un certain suivi est nécessaire pour ne pas risquer de pénaliser les performances des animaux. « Il faut disposer d´aménagements permettant d´apporter le foin en libre-service pour plusieurs jours sans qu´il soit gaspillé, et de distribuer en une seule fois des quantités d´ensilage d´herbe suffisantes pour deux ou trois jours ». Les résultats des essais sur génisses d´un an et de 18 mois sont à suivre.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Vignette
La baisse de production se confirme
La décapitalisation bovine française se confirme, accentuée par l’impact sanitaire de la FCO. Les disponibilités en animaux…
Vignette
'L'exploitation' Travailler seul et améliorer la génétique
Francis Chopinaud, éleveur au Chaulsein en Creuse, est le chef d’orchestre d’une exploitation où tout a été pensé pour pouvoir…
Vignette
'Astuce' Un araseur de bouses et taupinières
À Saint-Aubin-en-Charollais en Saône-et-Loire, Simon Dumontet a réalisé un outil bien pratique pour niveler le sol et araser…
Vignette
"L'accord avec le Mercosur semble n'avoir jamais été aussi proche"
Dans un communiqué du 28 mai, la FNB appelle une nouvelle fois le gouvernement à répondre concrètement à ses interrogations. L'…
Vignette
De la sécurité avec des méteils semés sous couvert de prairies
Chez Denis Briantais en Indre-et-Loire. L’éleveur s’est relevé des crues de 2016 et a passé 2018 sans trop de problèmes, grâce en…
Vignette
En Argentine, cherche gaucho désespérément
Pour les propriétaires et gérants d’estancias, pas facile de trouver le gaucho idéal. Dur et mal payé, le métier peine à attirer…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande