Aller au contenu principal

Des repères sur les coûts de fonctionnement des bâtiments

Pour raisonner l'investis- sement dans un bâtiment pour vaches allaitantes, il ne faut plus étudier les coûts d'investissement seuls, mais intégrer à la réflexion les coûts de fonctionnement du système. Des références sont proposées par les chambres d'agriculture des Pays de la Loire.

Dix types de bâtiments pour vaches allaitantes ont été comparés.
Dix types de bâtiments pour vaches allaitantes ont été comparés.
© F. d'Alteroche / archives

Une étude réalisée par les conseillers bâtiments du groupe régional des chambres d'agriculture des Pays de la Loire(1) montre l'importance du coût de fonctionnement du bâtiment dans l'analyse du coût total d'un bâtiment pour vaches allaitantes. « Les coûts de fonctionnement peuvent représenter jusqu'à 40 % des coûts annuels liés aux bâtiments. Leur prise en compte inverse parfois les comparaisons des simples coûts d'investissement. » Par exemple, les bâtiments de type raclage lisier, peu répandus parce que chers en investissement, se démarquent nettement avec un coût total annuel parmi les moins chers de l'étude. Et les systèmes paillés ont les coûts de fonctionnement les plus élevés, la part du poste « achat de paille » expliquant en grande partie cette position.

Dix types de bâtiments pour vaches allaitantes ont été comparés. Les coûts de fonctionnement intègrent le paillage mécanique ou manuel, le raclage, l'épandage des déjections, le malaxage du lisier, l'éclairage, le coût lié à la quantité de paille nécessaire et le temps que consacre l'éleveur à ces tâches. « Le coût lié à l'alimentation n'a pas été pris en compte dans cette étude, car il n'est pas discriminant. »

Les systèmes mixtes, solutions les plus économes


Les systèmes mixtes (couchage paillé accumulé et raclage lisier), y compris non couverts, sont les solutions les plus économes en investissement et en fonctionnement, d'après l'étude. « Ces systèmes sont bien adaptés à la production allaitante. En effet, ils permettent une valorisation du lisier sur prairies, assurent la propreté des animaux quel que soit le type d'alimentation, respectent les aplombs et le bien-être des animaux, et permettent d'envisager une mécanisation du raclage. »

 

(1) en collaboration avec le GIE Elevage des Pays de la Loire, des Cuma de l'Ouest et l'Institut de l'élevage en 2011.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

bovins feedlots Etats-Unis
Des milliers de bovins meurent de stress thermique dans des feedlots aux Etats-Unis
Suite à une vague de chaleur associée à de l’humidité et à l’absence de vent des milliers de bovins sont morts cette semaine dans…
Le plafond de 120 UGB primables par travailleur avec transparence, couplé à un écrêtement au-delà de 1,4 UGB de plus de seize mois par hectare SFP -— la SFP étant calculée ici de la même façon que pour l’ICHN, vont concerner beaucoup d'élevages.
Première approche de la nouvelle PAC sur des cas-types bovins viande
La réforme du premier pilier de la PAC flèche les systèmes allaitants vers l’engraissement. Dans bien des cas, les élevages…
Emmanuel Marcel, directeur des sections Auvergne et Centre de Sicarev.coop. "La production a nettement reculé en Allemagne et contribue à tirer le marché."
Pourquoi le prix des bovins mâles progresse depuis fin 2021
Depuis la fin de l’été 2021, le prix des jeunes bovins affiche une progression ininterrompue. Elle a fini par se transmettre aux…
[Ventes de Lanaud] Le top price à 26 100 euros pour un reproducteur limousin
Fin de saison sur un record, pour les bovins reproducteurs de race Limousine issus de la station de qualification de Lanaud. La…
Feder annonce la mise en place de contrats jeunes bovins et expérimente l’agriphotovoltaïsme
Issu de la fusion de plusieurs coopératives, le groupe Feder fête ses 10 ans et s’impose comme un des principaux acteurs français…
Le croisement avec une race précoce comme l’Angus permet d’obtenir des carcasses plus légères avec un bon état d’engraissement, tout en réduisant la durée d’engraissement et donc les charges. (prendre photo RBV 264 nov 2018 p 34)
Engraisser des bovins plus précoces avec des fourrages grossiers
En jouant sur le type génétique (croisement Angus x Salers) et en optimisant la valeur alimentaire des fourrages, il est possible…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande