Aller au contenu principal

Identification des bovins
Des puces dans les oreilles


Les boucles électroniques vont cette année faire leur apparition dans des élevages bovins français. Cette nouveauté fait suite à la décision de Bruxelles d´expérimenter de nouvelles méthodes d´identification. La France a donc choisi de tester un transpondeur bouton électronique qui sera implanté dans une boucle apposée sur l´oreille des bovins. Pour cela trois gros départements d´élevage ont été retenus : un département très « laitier », l´Ille-et-Vilaine, un très « allaitant », la Saône-et-Loire et un plus mixte où ces deux types d´élevages cohabitent harmonieusement, le Cantal. Cette expérimentation durera plus de deux ans et seulement une fraction des élevages de ces trois départements seront retenus pour cette expérimentation en cherchant à avoir à chaque fois un panel d´élevages le plus représentatif possible des types et modes d´élevage rencontrés.
Ce test consistera en priorité à mesurer la fiabilité du système. La petite boucle électronique ronde dont le diamètre avoisine celui d´une pièce de 2 euros sera posée sur une oreille et la boucle habituelle sur l´autre. A côté d´un taux de chute espéré à la baisse, l´objectif est aussi que l´électronique permette d´accroître le nombre d´utilisations de ce bouclage un peu particulier des animaux. L´un d´entre eux est un lecteur sans fil qui, approché à quelques dizaines de centimètres de l´oreille permet de lire son numéro sur un écran, évitant le problème des chiffres masqués par la crasse ou une pilosité trop abondante de l´oreille. Ces premières boucles devraient être posées dans les mois à venir.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

bovins feedlots Etats-Unis
Des milliers de bovins meurent de stress thermique dans des feedlots aux Etats-Unis
Suite à une vague de chaleur associée à de l’humidité et à l’absence de vent des milliers de bovins sont morts cette semaine dans…
Le plafond de 120 UGB primables par travailleur avec transparence, couplé à un écrêtement au-delà de 1,4 UGB de plus de seize mois par hectare SFP -— la SFP étant calculée ici de la même façon que pour l’ICHN, vont concerner beaucoup d'élevages.
Première approche de la nouvelle PAC sur des cas-types bovins viande
La réforme du premier pilier de la PAC flèche les systèmes allaitants vers l’engraissement. Dans bien des cas, les élevages…
Emmanuel Marcel, directeur des sections Auvergne et Centre de Sicarev.coop. "La production a nettement reculé en Allemagne et contribue à tirer le marché."
Pourquoi le prix des bovins mâles progresse depuis fin 2021
Depuis la fin de l’été 2021, le prix des jeunes bovins affiche une progression ininterrompue. Elle a fini par se transmettre aux…
[Ventes de Lanaud] Le top price à 26 100 euros pour un reproducteur limousin
Fin de saison sur un record, pour les bovins reproducteurs de race Limousine issus de la station de qualification de Lanaud. La…
Feder annonce la mise en place de contrats jeunes bovins et expérimente l’agriphotovoltaïsme
Issu de la fusion de plusieurs coopératives, le groupe Feder fête ses 10 ans et s’impose comme un des principaux acteurs français…
Le croisement avec une race précoce comme l’Angus permet d’obtenir des carcasses plus légères avec un bon état d’engraissement, tout en réduisant la durée d’engraissement et donc les charges. (prendre photo RBV 264 nov 2018 p 34)
Engraisser des bovins plus précoces avec des fourrages grossiers
En jouant sur le type génétique (croisement Angus x Salers) et en optimisant la valeur alimentaire des fourrages, il est possible…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande