Aller au contenu principal

Bovins Viande : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière viande bovine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches al

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Recherche
Des protéines indicatrices de la tendreté de la viande


Quatre-cents protéines ont été analysées. En race Charolaise, dix d´entre elles étaient en quantité différente dans les échantillons de viande classés par un jury d´analyse sensorielle de tendreté très supérieure par rapport à la quantité de ceux classés de tendreté très inférieure. En race Limousine, seulement cinq indicateurs de la tendreté ont été identifiés, dont quatre sont identiques à ceux trouvés pour la race Charolaise. Et en race Salers, sur les cinq protéines identifiées, seulement une est commune avec celles de la race Charolaise.
Parmi ces protéines, deux jouent un rôle dans le cycle du calcium. « Etant donné le rôle important du calcium au cours de la maturation de la viande, ces résultats semblent tout-à fait cohérents », explique Brigitte Picard de l´Inra de Theix.
Finalement quatre protéines apparaissent impliquées dans le déterminisme génétique de la tendreté de la viande des races Charolaises et Limousines et pourraient permettre de développer des applications en sélection animale.

« Certaines caractéristiques musculaires connues comme le type de fibres, les propriétés du collagène, la teneur en lipides, expliquent au plus 40 % de la variabilité de la tendreté », rappelle Brigitte Picard. On connaît aussi le rôle des conditions d´abattage, de maturation et de cuisson des viandes dans la variabilité de la tendreté.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

graph efficow
Efficow pour repérer les vaches les plus rentables du troupeau
France Conseil élevage proposera un nouveau service pour classer les vaches allaitantes d’un troupeau selon leur rentabilité…
Limousin junior a la particularité d’être la seule démarche label rouge permettant de valoriser des taurillons de race allaitante.  © F. d'Alteroche
L’objectif ambitieux de 40 % de label rouge à échéance 2023
Le plan de filière défini par Interbev dans le cadre des Égalim ambitionne de faire passer à 40 % l’offre de viande bovine…
Les réglages de l’épandeur facilités par les applis
Machinisme
Avec la création permanente de nouvelles formulations d’engrais, le recours à une application sur smartphone permet de profiter…
infomycotoxines.fr
Alltech : un nouveau site web dédié aux mycotoxines

InfoMycotoxines.fr informe sur comment analyser les mycotoxines, et comment les combattre. « Le site web s’…

Coop de France devient La Coopération agricole

En décembre, à l’occasion de son Congrès annuel, Coop de France a dévoilé sa nouvelle identité. La Coopération agricole …

betteraves fourragères Charolais
De bons rendements en 2019 pour les essais variétés betteraves fourragères
Les rendements moyens des essais de variétés 2019 sont supérieurs à 17 tonnes de matière sèche totale par hectare, soit plus de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande