Aller au contenu principal

Bovins Viande : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière viande bovine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches al

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Marchés au cadran
Des principes de fonctionnement grandement similaires

Même s´ils peuvent différer dans les détails, les grands principes de fonctionnement des marchés au cadran sont partout similaires.


Les bêtes à la vente sont dans la mesure du possible annoncées en fin de semaine précédente par les éleveurs. Cela permet au chef des ventes d´adresser le vendredi soir sous forme de télécopie à tous les acheteurs habituels un récapitulatif du nombre d´animaux qui seront proposés par catégorie le jour du marché. Ce jour-là, lors de leur arrivée les éleveurs amènent au secrétariat les passeports des animaux tandis que ces derniers sont confiés aux bouviers qui les déchargent, leur attribuent leur numéro de lot et les répartissent dans les parcs suivant leur catégorie. Ils sont ensuite pesés juste avant leur entrée sur le ring. Ces informations ainsi que celles présentes sur le DAB (date de naissance, code race) seront affichées à l´écran pendant que le chef des ventes fait un rapide descriptif de l´animal en précisant ses éventuelles tares et pour les mâles en informant les acheteurs de leur statut vis à vis de la PSBM.
Le vendeur seul accepte ou refuse la vente
Au préalable, à leur arrivée au marché, les acheteurs passent eux aussi au secrétariat pour demander un pupitre qui leur est accordé moyennant une caution bancaire ou un chèque de banque. Ils s´installent ensuite autour du ring sur des pupitres équipés de boutons reliés à l´ordinateur du chef des ventes. Cela leur permet de faire monter les enchères lorsqu´ils sont intéressés par un lot. Ce surenchérissement est anonyme puisque acheteurs et vendeurs sont désignés par des numéros et ne se voient pas. Lorsque l´animal est présenté, le vendeur a la possibilité d´être à côté du chef des ventes dans une cabine isolée et donc invisible de l´oeil des acheteurs. Quand ces derniers ont donné leur prix maximum c´est le vendeur qui prend la décision d´accepter ou de refuser la vente.
Suivant les catégories d´animaux, les ventes se font au choix de l´éleveur au kilo de poids vif ou à la carcasse. Dans le cas d´un lot de plusieurs animaux le prix qui fait référence est le prix moyen par animal et les acheteurs surenchérissent donc sur ce prix moyen par tranche de 10 ? pour les ventes au kilo vif. Le temps moyen de passage d´un lot sur le ring est d´environ une minute. Et les animaux vendus sont ensuite placés par les bouviers dans le parc de l´acheteur.
A la fin de la vente l´éleveur passe chercher son chèque. A noter qu´à Moulins Engilbert, ce règlement se fait par virement le vendredi qui suit. De même l´acheteur passe au secrétariat quand il a fini ses achats. Le marché lui remet sa facture et les passeports des animaux qu´il a acquis.
Ici, le cadran des ventes d´Ussel affiche un lot de 3 broutards limousins de 348 kilos pour lesquels l´enchère en cours est de 890 ? pièce. ©F. d´Alteroche
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Vignette
La baisse de production se confirme
La décapitalisation bovine française se confirme, accentuée par l’impact sanitaire de la FCO. Les disponibilités en animaux…
Vignette
'Astuce' Un araseur de bouses et taupinières
À Saint-Aubin-en-Charollais en Saône-et-Loire, Simon Dumontet a réalisé un outil bien pratique pour niveler le sol et araser…
Vignette
De la sécurité avec des méteils semés sous couvert de prairies
Chez Denis Briantais en Indre-et-Loire. L’éleveur s’est relevé des crues de 2016 et a passé 2018 sans trop de problèmes, grâce en…
Vignette
"L'accord avec le Mercosur semble n'avoir jamais été aussi proche"
Dans un communiqué du 28 mai, la FNB appelle une nouvelle fois le gouvernement à répondre concrètement à ses interrogations. L'…
Vignette
Faux steaks hachés de Pologne : la FNB demande la généralisation du "100 % muscle"
Dans un communiqué du 7 juin, la FNB exprime l’exaspération des éleveurs français face à ces situations qui ne sont pas…
Vignette
"Quatre ans pour expérimenter l’abattoir mobile"
Le décret est paru fin avril. Il reste cependant plusieurs étapes à passer avant que le premier abattoir mobile de France pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande