Aller au contenu principal

Fécondité
Des outils informatiques pour mieux suivre son troupeau

Des outils gratuits sont mis à disposition des éleveurs directement ou par l’intermédiaire de leur vétérinaire sanitaire.

Les déclarations de mouvements effectuées permettent à chaque éleveur une première approche des performances de productivité numérique de son troupeau grâce au bilan annuel fourni par l’organisme départemental en charge du suivi de l’identification des bovins. Le nombre de bovins présents par classe d’âge, le nombre de naissances, de morts… sont donc déjà à disposition dans tout élevage et ils permettent une première analyse générale. Mais la synthèse de l’ensemble des informations apportées par les notifications est beaucoup plus aisée avec un outil informatique. Or, des outils gratuits sont mis à disposition des éleveurs directement ou par l’intermédiaire de leur vétérinaire sanitaire. Ils fournissent les éléments de fécondité (IVV moyen avec les indications spécifiques primipares et écarts supérieurs à 390 jours, âge moyen des primipares…), les taux de mortalité et de manière indirecte les résultats de fertilité (taux de gestation) pour chaque période de reproduction choisie. Pour les éleveurs creusois, c’est par exemple Orani Web. Il suffit de s’inscrire auprès de l’EDE pour en être réceptionnaire.

Bilans de performances

Pour les vétérinaires, BDivet est un outil informatique développé par la DGAl. Il est mis à la disposition de tous les vétérinaires sanitaires, et permet l’accès à l’ensemble des informations sanitaires et d’identification pour les troupeaux dont ils ont en charge le suivi sanitaire. Son accès s’est généralisé dans le cadre de la mise en place de la nouvelle visite sanitaire obligatoire dans les élevages bovins et les remontées d’informations relatives à leurs visites que les vétérinaires sanitaires doivent effectuer. Au-delà des listes (bovins présents, ascendants et descendants, naissances, achats, ventes, abattages,…) et des bilans de synthèse (effectifs actualisés par sexe et classes d’âge, effectifs moyens, mouvements par classe d’âge, type de mouvement, sexe,…) disponibles, les bilans de performances (bilan de reproduction et de mortalité néonatale) constituent une source d’informations majeure (voir cidessus). Sont indiqués les IVV moyens et les taux de mortalité mais aussi d’autres éléments intéressants comme l’âge moyen au 1er vêlage. Pour le taux de gestation, il y a nécessité de rapprocher le nombre de femelles ayant vêlé et le nombre de femelles mises à la reproduction. Pour aller encore plus loin dans ces analyse de chiffre, les logiciels de suivi de troupeau « éleveur » (Bovitel, Geidel, ISAViande, Oribase…) permettent, pour la partie reproduction, des investigations plus avancées sur les taux de gestation, la répartition des mise bas, les facilités de vêlage… Ils apportent des comparatifs par rapport à des objectifs et des moyennes de la race ou de troupeaux similaires (voir ci-dessous un exemple de tableau et diagramme fourni par Geidel).

Investigations poussées

En matière d’outil réservé aux vétérinaires, Vet’élevage et son module complémentaire Vet’expert permettent également des investigations plus poussées.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Lorsqu’elle est en position haute, la partie inférieure de la barrière se situe à 5 mètres du sol et n’est donc pas pénalisante pour rentrer dans la stabulation avec du gros matériel et en particulier pour curer le fumier. © F. d'Alteroche
Une stabulation aux nombreuses astuces
Au Gaec de l’Armançon en Côte-d’Or, la principale stabulation héberge 128 vaches suitées. Elle intègre différents équipements mis…
Les jeunes bovins au plus bas alors qu’ils devraient être au plus haut
Alors qu’ils devraient être au plus haut à cette période de l’année, les prix des taurillons finis sont au plus bas. Peu prisée…
La vente directe représente le  débouché pour en moyenne une vache par mois, parmi celles âgées de huit ans maximum. L'éleveur vend également en direct à peu près six veaux par an. © S. Bourgeois
Différents régimes pour l'engraissement des vaches de race Blonde d'Aquitaine
Des séries d’essais ont été menées dans le cadre du projet Défiblonde entre 2016 et 2020 pour affiner les connaissances sur les…
Franck Baechler. "Le bétail aide à redynamiser les flux de carbone." © S. Bourgeois
Franck Baechler : être autonome et construire mon sol
Installé depuis trois ans en agriculture de conservation des sols dans le Loir-et-Cher, Franck Baechler a introduit dans son…
Jérôme Mélard, éleveur à Puttigny en Moselle, diversifie les débouchés de son atelier d'engraissement avec des génisses Prim'herbe.  © Cloe
Des babynettes avec au moins 35 % d’herbe pour la filière Prim’herbe
L’union de coopératives Cloé démarre un partenariat avec le groupe Carrefour. La filière Prim’herbe vise à approvisionner le…
Le nombre de petits cheptels ne cesse de diminuer mais la progression des unités de grande dimension tend à se stabiliser.
Fortes évolutions démographiques à prévoir pour les systèmes allaitants
À la demande d’Interbev et de la Confédération nationale de l’élevage, l’Institut de l’élevage a analysé la décapitalisation…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande