Aller au contenu principal
Font Size

Alimentation des vaches suitées
Des marges de progrès dans beaucoup d´élevages

En vêlage d´automne, les coûts alimentaires des vaches suitées varient notablement entre élevages et d´une année à l´autre.


Les vêlages d´automne entraînent des coûts alimentaires supérieurs aux vêlages de printemps, mais ils sont compensés par la productivité du troupeau (kilos vifs produits) qui est meilleure. C´est ce qu´a confirmé une analyse de quinze élevages de soixante treize vaches en moyenne, naisseurs engraisseurs, réalisée sur deux années, par les Réseaux d´élevage viande bovine de Bretagne. Il n´en demeure pas moins que des écarts importants entre élevages ont été mis en évidence.
« Les coûts alimentaires ont représenté en moyenne 0,54 euro par kilo vif produit mais ils ont varié de 0,30 à 0,80 euro par kilo vif produit. » Et pour un même élevage, le coût alimentaire varie d´une année à l´autre en fonction de la productivité du troupeau et de la ration.

Deux logiques pour avoir des coûts faibles
Le coût des fourrages représente en moyenne la moitié du coût alimentaire, et les concentrés l´autre moitié. Mais des situations et des stratégies très différentes peuvent aboutir à des coûts alimentaires de niveau comparable. « En zone humide, les stocks fourragers sont moins importants et le maïs est moins cultivé qu´en zone intermédiaire. Mais davantage de concentrés sont achetés. Et en zone séchante, les éleveurs ont plus recours à l´ensilage d´herbe. » Les élevages qui ont un coût alimentaire bas sont ceux qui arrivent à mettre en cohérence la production brute de viande vive et les charges d´alimentation. « Deux logiques permettent ceci : nous les avons appelés les élevages performants et les élevages économes. » La maîtrise de l´herbe (rendements, qualité, coûts) est obligatoire pour y arriver et la complémentation doit être adaptée aux besoins et au potentiel génétique des animaux. La conduite génétique, sanitaire et le confort des animaux y participent largement en permettant d´améliorer la valorisation alimentaire.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les systèmes les plus rémunérateurs ont joué systématiquement sur une part suffisante de céréales autoconsommées (>50 % des concentrés consommés de l’atelier), sur une bonne gestion du poste mécanisation, une productivité des UGB correcte et une productivité de la main-d’œuvre satisfaisante. © C. Delisle
Systèmes d'élevage bovins viande, quelle rentabilité ?
Un traitement statistique des coûts de production, collectés sur trois ans dans les Pays de la Loire et en Deux-Sèvres, a permis…
jeunes bovins ration pommes de terre
Des pommes de terre à saisir pour nourrir le troupeau allaitant
Des disponibilités importantes de tubercules se présentent cette année pour l'alimentation animale. Daniel Platel de la chambre d…
Cinq alternatives à la paille pour la litière des bovins viande
Les disponibilités en paille s'annoncent moins importantes et plus précoces pour la campagne 2020. Différentes possibilités…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement « caniculo-compatible »
Pour conforter une installation, le Gaec Civade dans le Cher a investi dans un bâtiment d’engraissement. Entièrement réalisé en…
rayon viande bovine bio grande distribution Leclerc
La viande bovine bio ignore la crise
L’agriculture biologique continue d’avoir le vent en poupe. Elle semble même surfer sur la vague à la faveur des critiques sur…
Le concours national Charolais adultes reporté, le concours des veaux aménagé
Le conseil d’administration du Herd Book Charolais réuni le 25 juin a décidé de reporter le concours national des adultes à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande