Aller au contenu principal
Font Size

Des Limousines très convoitées

Les animaux ont été présentés aux nombreux acheteurs à la fin d’un repas où l’entrecôte limousine était à l’honneur.
© F. d'Alteroche

Soixante-sept animaux présentés et vendus, un prix moyen de 6 710 € et une enchère record à 23 500 €. La vente de génisses et vaches de boucherie limousines, organisée le 24 octobre dernier dans le centre-ville de Limoges par la société CV Plainemaison, a été un franc succès tant par le nombre d’animaux vendus que par le niveau des enchères. Celles-ci ont été animées par Jean-Luc Kress et Michaël Claval, de la société KBS génétic. Un large panel d’acheteurs avait été invité pour l’occasion. Bouchers, responsables de rayon viande dans la grande distribution et restaurateurs n’ont pas hésité à casser la tirelire pour des animaux destinés à faire la promotion de leurs rayons ou de leur table. De la génisse de 3 ans à la vache un peu plus mûre, il y en avait pour tous les goûts, avec des animaux d’un poids vif compris entre 780 et 1185 kilos, et surtout remarquablement bien finis et conformés. « Dans ce type de vente, il faut adapter l’offre à la demande des différents clients. Le boucher bordelais n’a pas les mêmes exigences que celui qui est à Lyon ou en région parisienne », soulignait Thierry Borde, responsable cheville chez CV Plainemaison, en charge de la sélection des animaux présentés à la vente. L’opération sera réitérée à un moindre niveau lors du prochain Simagena. Une vingtaine de bonnes femelles bouchères seront présentées à cette occasion.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les systèmes les plus rémunérateurs ont joué systématiquement sur une part suffisante de céréales autoconsommées (>50 % des concentrés consommés de l’atelier), sur une bonne gestion du poste mécanisation, une productivité des UGB correcte et une productivité de la main-d’œuvre satisfaisante. © C. Delisle
Systèmes d'élevage bovins viande, quelle rentabilité ?
Un traitement statistique des coûts de production, collectés sur trois ans dans les Pays de la Loire et en Deux-Sèvres, a permis…
jeunes bovins ration pommes de terre
Des pommes de terre à saisir pour nourrir le troupeau allaitant
Des disponibilités importantes de tubercules se présentent cette année pour l'alimentation animale. Daniel Platel de la chambre d…
Cinq alternatives à la paille pour la litière des bovins viande
Les disponibilités en paille s'annoncent moins importantes et plus précoces pour la campagne 2020. Différentes possibilités…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement « caniculo-compatible »
Pour conforter une installation, le Gaec Civade dans le Cher a investi dans un bâtiment d’engraissement. Entièrement réalisé en…
« Les vaches boivent beaucoup plus naturellement dans les bacs collectifs de la nouvelle stabulation », observe l’éleveur. © R. Corneloup
Rémy Corneloup : "des abreuvoirs collectifs et un compteur d'eau"
Rémy Corneloup, éleveur à Curbigny en Saône-et-Loire, a opté pour un système d’abreuvement collectif, afin d’offrir une eau en…
Le concours national Charolais adultes reporté, le concours des veaux aménagé
Le conseil d’administration du Herd Book Charolais réuni le 25 juin a décidé de reporter le concours national des adultes à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande