Aller au contenu principal
Font Size

Viande bovine
Découpe d´un boeuf à la brésilienne

Avec 23 découpes traditionnelles, le Brésil n´atteint pas la France qui en a 34.


Le Brésil est aujourd´hui le premier exportateur mondial de viande bovine avec plus de 1,6 million de tonnes équivalent carcasse en 2006. Contrairement à l´Europe et compte tenu du climat tropical, les principales races à viande brésiliennes appartiennent à l´espèce zébuine (bos indicus). Introduit au Brésil au 19è siècle, le zébu se distingue par une large bosse graisseuse au-dessus du garrot, une morphologie plus longiligne et des poids de carcasse sensiblement moins élevés que les races à viande européennes. Très rustique, il est utilisé en croisement tant avec des races d´origine anglo-saxonne (Angus, Hereford), qu´avec celles d´Europe continentale. Il existe cependant des noyaux d´élevages de races bovines européennes, mais qui sont majoritairement concentrés dans le sud du pays, près de la frontière avec l´Argentine et l´Uruguay. La superficie en pâturage consacrée à l´élevage, correspond à 2,5 fois celle de l´ensemble du territoire français et le cheptel allaitant brésilien compte environ 49 millions de vaches, contre un peu plus de 12 millions pour l´ensemble des 27 pays membres de l´Union européenne.


Gros mangeurs de viande bovine
Au Brésil, en 2006, la consommation de viande bovine avoisine 36,9 kg/habitant/ an contre 26,1 kg en France la même année. 89,2 % de la production vont à la consommation intérieure, le reste est exporté un peu partout sur la planète. Les Brésiliens sont donc de très gros mangeurs de viande. Ce ne serait pas sans expliquer leur invention du barbecue, à l´origine exécuté dans des trous creusés à même le sol. Voici un comparatif entre les modes de découpes traditionnelles brésiliennes (il en existe 23) et françaises (34). Au final, seuls quatre morceaux sont communs. A vous de les retrouver !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Bâchage des silos : des pistes pour dégager les pneus
Machinisme
La bonne conservation du tas d’ensilage passe par la pose d’une couverture parfaitement hermétique. Si la qualité des bâches est…
L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Le kéfir est distribué à la naissance puis une fois par jour pendant les deux jours suivants. © L. Lamarre
Le kéfir pour hygiéniser le tube digestif des veaux
Le kéfir est une boisson fermentée fabriquée à partir de lait ou de sucre. Son usage se développe beaucoup en élevage bovin ces…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande