Aller au contenu principal

De nouveaux index de synthèse plus lisibles arrivent pour le troupeau allaitant

REPRO, VELAGE, FORMAT,...en tout six index "techniques", chacun correspondant à un grand thème d’aptitudes, seront livrés fin 2022, et avant cela pour certains. L'idée est de rendre les choses plus lisibles pour tous, et plus faciles à s’approprier pour les non-initiés. Un nouvel index de synthèse, RENOUV, fera aussi son apparition dans le bulletin génétique du troupeau allaitant.

© S. Bourgeois

Un travail a été conduit depuis deux ans dans le cadre du programme Osiris, piloté par l’Institut de l’Elevage avec des représentants des races, des entreprises de sélection et de Bovins Croissance, autour de la construction des index génétiques pour le troupeau allaitant.

"Un nouvel index est publié tous les deux ou trois ans pour le troupeau allaitant. Les derniers en date sont la finesse d’os, la docilité, l'efficacité de carrière,...et plus les index sont nombreux, plus il devient difficile d’en faire la synthèse pour faire des choix dans son troupeau" a expliqué Vincent Poupin, directeur de Bovins Croissance Sèvre Vendée, lors d’une porte ouverte à la ferme expérimentale des Etablières (Vendée) le 24 juin 21. 

Lire aussi : Indexation : la qualité des données de poids de naissance entre en piste

Six nouveaux index de synthèse, dits index techniques, ont été construits de façon à ce que chacun correspondent à un grand thème d’aptitudes et que leur nom soit intuitif. Par exemple FORMAT va parler du volume d’un animal, VIANDE va parler du rebondi musculaire... Ils seront livrés à partir de fin 2022, et avant cela pour certains peut-être. 

Deux index techniques existent déjà. POIDSEV est déjà publié et correspond à l’actuel MERPsev : il combine le poids à 210 jours et l’aptitude laitière de la mère. VELAGE est l' ex-composante vêlage de l’IVMAT : on y trouve le poids de naissance, les conditions de naissance et l’aptitude au vêlage.

Lire aussi : "Un maximum de productivité par UTH et par UGB avec mon troupeau Charolais"

Quatre nouvelles combinaisons sont proposées. REPRO sera composé de la réussite à l’IA RIAPgef et de l’efficacité de carrière (pour les taureaux, à étudier pour les vaches). Dans FORMAT, on trouvera le développement squelettique DS et la finesse d’os FOS. VIANDE combine les facilités de naissance, la croissance au sevrage, la croissance des jeunes bovins ainsi que la conformation des jeunes bovins. Enfin APEL (aptitudes élevage) synthétise les facilités de naissance, le vêlage, l'allaitement et l'efficacité de carrière.

A la carte pour chaque organisme de sélection

Demain, ces six index techniques seront proposés « à la carte » à chaque organisme de sélection qui aura le choix de les publier ou non. Pour chacun de ces six index techniques, l’organisme de sélection déterminera le poids donné à chaque index élémentaire.

"Ceci dans la limite d’une fourchette de telle sorte que les performances technico-économiques de la race ne soient pas défavorisées dans l’avenir, et qu’une cohérence demeure entre toutes les races allaitantes" précise Vincent Poupin.

D’autre part, un nouvel index de synthèse RENOUV autour du renouvellement du troupeau (mâles et femelles) est proposé pour toutes les races allaitantes.

Pour rappel, l’index de synthèse IVMAT est construit sur l’index facilité de naissance IFNAIS, la croissance et la morphologie au sevrage MORPHOsev (DM et DS), l’aptitude à l’allaitement Alait et l’aptitude au vêlage Avel. RENOUV lui aussi contiendra l’aptitude à l’allaitement Alait, l’aptitude au vêlage Avel et l’index facilité de naissance IFNAIS, mais il y est ajouté la croissance post-sevrage en ferme CRpsf (poids à 24 mois des génisses) et la morphologie post-sevrage en ferme MORPHOpsf (des génisses à 24 mois), ainsi que l’efficacité de carrière EFCAR.

"C’est le premier index qui prend en compte l’aptitude d'une femelle à assurer sa fonction de reproduction au cours de sa carrière, les performances de croissance récoltées durant sa période génisse et son pointage adulte. RENOUV permettra d'identifier les souches qui ont tendance à produire tous les ans des veaux" traduit Vincent Poupin. Il sera publié prochainement en race Charolaise, en race Rouge des Prés et en race Limousine. Chaque organisme de sélection choisit là aussi ses pondérations.

Lire aussi : [Sabots d'or en race Blonde d'Aquitaine] La généalogie au cœur de l’élevage

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Matthieu Fages achète une moyenne d’un taureau salers par an dont certain en copropriété en accordant une importance particulière au caractère à l’image de Milan, 6 ans, (Fervent/Odon/Onyx) indexé à 115 en Isevr. Il est né au Gaec de la colline d’Urfé dans la Loire et acheté à la station de Saint Bonnet de Salers. © F. d'Alteroche
[De conseiller à éleveur ] « J’applique chez moi mes conseils pratiques »
Aux confins du Cantal et de l’Aveyron, Matthieu Fages a repris l’exploitation familiale en 2011 après avoir été salarié à Bovins…
De nouveaux index de synthèse plus lisibles arrivent pour le troupeau allaitant
REPRO, VELAGE, FORMAT,...en tout six index "techniques", chacun correspondant à un grand thème d’aptitudes, seront livrés fin…
Germain Fréville. « J’étais vraiment convaincu par les conseils que je donne. Je mets maintenant à l’épreuve ce que je préconise. J’essaie de faire des émules par l’exemple. » © S. Bourgeois
[De conseiller à éleveur] « J’avais en tête l’exploitation idéale et je l’ai trouvée »
Germain Fréville est double actif. Il travaille à mi-temps pour une association d’aide aux agriculteurs en difficulté et élève…
Ces bœufs âgés de 20 mois ont été hivernés en plein air avec une ration essentiellement pâturée et seront mis à l’engrais en cours d’été pour être abattus à partir de décembre.  © F. d'Alteroche
« L’herbe est pâturée le plus longtemps possible »
Avec 57 vêlages par an et la finition en bœufs de 30 mois de tous ses mâles, Jean-Pierre Bousseau mise d’abord sur le pâturage…
Le début 2021 laisse présager une embellie côté prix pour la viande bovine au second semestre. © C. Delisle
Filière viande bovine européenne : de meilleures perspectives pour fin 2021
Covid-19, Brexit, forte baisse du prix des JB et broutards… 2020 fut une année compliquée au sein du marché communautaire.…
jeunes bovins Charolais
Marché fluide pour les jeunes bovins
Sur le mois de juin 21, le rythme de prélèvement des mâles en ferme a été plus dynamique que celui des quatre années antérieures…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande