Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Elevages
De moins en moins de vétérinaires pour les « animaux de rente »


179 cabinets vétérinaires ont arrêté leur activité rurale entre 1997 et 2002, selon une récente enquête réalisée par le Syndicat national des vétérinaires d´exercice libéral(1). Cela représente une diminution d´environ 7,5 %. Parmi ces 179 cessations, 94 le sont faute de repreneurs, et 85 sont des reconversions vers une activité canine pure. A l´origine de cette déruralisation, le manque de rentabilité apparaît en tête de liste. Autre critère cité, la pénibilité du travail et la disponibilité exigée par les gardes et astreintes. Le manque de reconnaissance de la part des services de l´Etat et du monde agricole joue aussi. Toutefois si l´arrêt de l´activité « animaux de rente » touche de plus en plus de cabinets, le phénomène n´apparaît pas homogène sur l´ensemble des régions.

(1) D´après les résultats d´enquête du SNVEL.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Bovins Viande.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande