Aller au contenu principal

De la Stabiliser à la Redyblack, vers une nouvelle race bovins viande en France

Portée par l’association Bovinext, la RedyBlack est la première race bovine en création depuis des décennies à obtenir son agrément OS en France. La période de création de race durera dix ans.

En 2017, l’association Bovinext avait contractualisé avec la Stabiliser Cattle Compagny l’exclusivité du développement et de la commercialisation de la race Stabiliser en France (race composite issue de croisements entre l’Angus, la Simmental, la Hereford et la Gelbvieh). L’association avait alors l’objectif d’introduire, d’expérimenter et de développer le recours à ces animaux sur la région Grand-Est et plus largement sur le territoire national. La gestion du schéma de sélection et la tenue du livre généalogique lui revenait également. Mais pour cela, il était nécessaire de faire reconnaître cette race en France. « Or, l’instance de sélection étant britannique, le Ministère de l’Agriculture, motivé par le nouveau règlement zootechnique européen nous a signifié une fin de non-recevoir. Dès lors, nous n’avions plus la possibilité de pratiquer la monte publique que ce soit par l’insémination artificielle ou la transplantation embryonnaire. Toutefois les autorités françaises nous ont suggéré de déposer une demande de création d’organisme de sélection (OS). Chose faite », explique Laurent Rouyer, le président de Bovinext, lors d’un point presse organisé la 16 février.

 

Reconnaissance de l’organisme de sélection et création de race

RBV290_Redyblack_02

Un dossier d’OS avec création de race a été déposé. L’arrêté de reconnaissance de l’organisme de sélection en France a été validé en novembre 2020. Il donne accès à la monte publique, à un livre généalogique et un schéma de sélection 100 % français, au début de l’évaluation génétique et au suivi de performance en ferme. Dès lors, il a été nécessaire de trouver un nouveau nom pour cette race composite qui se nommera la Redyblack. « Notre choix s’est effectué hâtivement, on ne s’interdit pas de choisir plus tard un nom commercial. La période de création de race durera dix ans. On utilise de la génétique souche à travers la Stabiliser mais on se laisse la possibilité de croisement avec l’Angus et la Simmental », souligne Laurent Rouyer.

 

Le troupeau souche est actuellement composé de 300 animaux pour un nombre d’adhérents de 36 éleveurs. L’objectif est d’atteindre 50 adhérents pour 2000 femelles en 2030. La race vise un segment de marché haut de gamme. Les animaux sont abattus entre 18 et 24 mois pour un poids carcasse moyen de 350 kg classé R avec un état d’engraissement à 4. Des expérimentations sont en cours sur la voie mâle en croisement laitier et allaitant pour une production de bœufs. La majorité des éleveurs se situe en Alsace et en Loraine mais on trouve également des éleveurs dans l’Ouest, le Centre et le Sud de la France.

L’association Bovinext à travers le projet Redyblack, bénéficie de financement dans le cadre du programme FEADER 2015-2023 PEI Agri

 

Voir aussi : Redyblack : une nouvelle race bovine pour les élevages français

 

Bovinext

Est une association d’éleveurs créée en avril 2017 par trois membres fondateurs : la Chambre régionale d’Agriculture du Grand-Est, l’association de production animale de l’Est (Apal) et la coopérative d’insémination Elitest. Bovinext compte 35 adhérents éleveurs de Redyblack.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les litières sont composées de paille mais également de plaquettes forestières issues de l’entretien des nombreuses haies présentes sur le parcellaire avec le choix récent d’en laisser « monter » quelque unes pour conforter la ressource en bois sur pied et s’adapter aux évolutions du climat avec davantage d’ombre en été. © F. d'Alteroche
"Un maximum de productivité par UTH et par UGB avec mon troupeau Charolais"
Bonne productivité numérique, mortalité maîtrisée, croissances de bon niveau, vêlage à deux ans de plus en plus fréquent… Tous…
La Chine fait s'envoler les cours des matières premières pour l'engraissement des bovins
La hausse est impressionnante. Elle ne concerne malheureusement pas le prix de la viande bovine mais celle des différentes…
FCO : des mesures dérogatoires s'appliqueront avec l'Italie et l'Espagne
La Loi de Santé Animale s'applique à partir du 21 avril 2021. GDS France informe que des accords ont été trouvés avec l'Italie et…
signature du partenariat entre Cloé et Charal ayant eu lieu ce jour (Alexandre RAGUET, Directeur de Cloé et Franck LUCAS, Directeur des Etablissements Charal Metz)
Un contrat Label Rouge "gros bovins" entre Cloé, Charal et Cora
L'union de coopératives Cloé a signé le 7 avril 2021 un contrat tripartite avec les établissements Charal de Metz et Cora. Il est…
Les Japonais sélectionnent une souche de bovins pour l’élevage urbain
Nanifier les vaches pour les élever sur les toits des immeubles et favoriser ainsi l’élevage urbain et les circuits courts. Tel…
La guirlande est installée sur le trajet d'accès au point d'eau. © Etho-diversité
Les besoins du veau au sevrage : stimulation et enrichissement
Le sevrage est une étape clé dans le développement du veau. Pauline Garcia, éleveuse de Salers et comportementaliste animalière,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande