Aller au contenu principal
Font Size

Davantage de JB polonais

Les Polonais sont d’abord des consommateurs de viande de porc. Ils en mangent un peu plus de 50 kilos par habitant et par an. La  volaille vient en seconde position (autour de 25 kg/hab./an). La viande bovine arrive très loin derrière avec un peu plus de 5 kg/h/an. Cela n’empêche pas les éleveurs polonais de développer l’activité d’engraissement de gros bovins en travaillant pour cela essentiellement à partir de veaux laitiers ou croisés. « La production de taurillons poursuit sa croissance en Pologne, où de très nombreux petits éleveurs laitiers se lancent dans l’engraissement, en particulier grâce aux aides couplées instaurées suite à la réforme de la PAC dans le pays (70 €/tête et par an). » explique l’Institut de l’élevage.

En 2015, les abattages de mâles non castrés ont progressé de 12% par rapport à 2014 à 825 000 têtes. Ceux de génisses, destinées principalement au marché italien, ont bondi de 19% à 249 000 têtes.

Avec ces niveaux de consommation intérieure bien modestes et surtout qui ne progressent guère, les tonnages exportés par la Pologne progressent au même rythme que la production. « Sur les 11 premiers mois de 2015, la Pologne a exporté 279 000 téc de viande bovine fraîche (+21% /2014), ainsi que 89 600 téc de viande congelée (+12%). » souligne l’Institut.  L’Italie est de loin le premier client de la Pologne pour la viande réfrigérée (72 000 téc, soit +6% /2014). Elle y gagne régulièrement des parts de marché et en particulier au détriment des viandes françaises. Ses autres principaux clients sont l’Allemagne (53 000 téc ; +37%) et les Pays-Bas (39 000 téc : +33%).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les systèmes les plus rémunérateurs ont joué systématiquement sur une part suffisante de céréales autoconsommées (>50 % des concentrés consommés de l’atelier), sur une bonne gestion du poste mécanisation, une productivité des UGB correcte et une productivité de la main-d’œuvre satisfaisante. © C. Delisle
Systèmes d'élevage bovins viande, quelle rentabilité ?
Un traitement statistique des coûts de production, collectés sur trois ans dans les Pays de la Loire et en Deux-Sèvres, a permis…
jeunes bovins ration pommes de terre
Des pommes de terre à saisir pour nourrir le troupeau allaitant
Des disponibilités importantes de tubercules se présentent cette année pour l'alimentation animale. Daniel Platel de la chambre d…
Cinq alternatives à la paille pour la litière des bovins viande
Les disponibilités en paille s'annoncent moins importantes et plus précoces pour la campagne 2020. Différentes possibilités…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement « caniculo-compatible »
Pour conforter une installation, le Gaec Civade dans le Cher a investi dans un bâtiment d’engraissement. Entièrement réalisé en…
« Les vaches boivent beaucoup plus naturellement dans les bacs collectifs de la nouvelle stabulation », observe l’éleveur. © R. Corneloup
Rémy Corneloup : "des abreuvoirs collectifs et un compteur d'eau"
Rémy Corneloup, éleveur à Curbigny en Saône-et-Loire, a opté pour un système d’abreuvement collectif, afin d’offrir une eau en…
Le concours national Charolais adultes reporté, le concours des veaux aménagé
Le conseil d’administration du Herd Book Charolais réuni le 25 juin a décidé de reporter le concours national des adultes à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande