Aller au contenu principal

Confédération paysanne : L'aide d'urgence est une réponse insuffisante à un problème global

Pour la Confédération paysanne, l'aide d'urgence annoncée par Jean Castex marque la reconnaissance des difficultés rencontrées par les éleveurs, mais elle est inadaptée face à la crise durable que connaît la filière bovins viande.

© C. Delisle - archives

A la suite d'une rencontre avec le cabinet du Ministre de l'agriculture, la Confédération paysanne réagit dans un communiqué en date du 11 mars 2021 sur l'aide d'urgence pour la filière bovins viande portant sur une enveloppe de 60 millions annoncée par Jean Castex. "L'aide proposée est intéressante car elle n’est pas liée aux volumes de production. Cependant, elle demeure inadaptée à la crise durable que connaît l'élevage allaitant."

L'organisation propose d'abord une simplification des critères d'atttribution de cette aide, en la basant sur un forfait unique par actif, accessible à toutes les fermes ayant une activité d'élevage bovin viande et justifiant d'un revenu bas en 2020. L'Etat prévoit en effet de baser le montant de l'aide sur la perte de revenus en 2020, et la Confédération paysanne estime que ceux qui ont déjà touché un revenu faible en 2019, et ceux dont les exploitations sont diversifiées et n'ont pas le taux de spécialisation bovins viande requis, pourraient sinon être exclus du dispositif.   

Un véritable plan d'actions pour la filière bovins viande


"Cette aide marque la reconnaissance par le gouvernement des difficultés des éleveurs et des éleveuses. Elle reste insuffisante face à l'ampleur de la crise." La Confédération paysanne demande un véritable plan d'actions pour la filière viande bovine pour redonner des perspectives à l'élevage allaitant.

L'organisation demande d'abord l'arrêt de toutes les négociations relatives aux accords de libre-échange et la réécriture de la loi issue des Etats généraux de l'alimentation, afin d'interdire l'achat des produits alimentaires en-dessous des prix de revient par les industriels et la grande distribution.

Elle demande également "un soutien public appuyé aux initiatives de relocalisation et de reprise en main de la filière viande par les éleveurs et les éleveuses et les pouvoirs publics, via les plans alimentaires territoriaux, l'approvisionnement des cantines scolaires et l'appui aux abattoirs de proximité et mobiles."

Et le dernier point porte sur la PAC, "réellement redistributive, qui soutient les paysan.nes et non le nombre d'hectares, et qui permet de
maintenir l’élevage allaitant paysan et extensif valorisant les surfaces herbagères."

 

Lire aussi : FNB : l'aide d'urgence est un premier signe positif mais insuffisant

Lire aussi : Mobilisation agricole le 9 mars dans un large Massif Central

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

 © F. d'Alteroche
Pac : les différentes options sur la table pour les éleveurs bovins viande
Les services du ministère de l’Agriculture ont présenté mi-mars aux professionnels les différentes options envisagées pour le…
Les litières sont composées de paille mais également de plaquettes forestières issues de l’entretien des nombreuses haies présentes sur le parcellaire avec le choix récent d’en laisser « monter » quelque unes pour conforter la ressource en bois sur pied et s’adapter aux évolutions du climat avec davantage d’ombre en été. © F. d'Alteroche
"Un maximum de productivité par UTH et par UGB avec mon troupeau Charolais"
Bonne productivité numérique, mortalité maîtrisée, croissances de bon niveau, vêlage à deux ans de plus en plus fréquent… Tous…
Benoît Dazy. "Nos portes sont ouvertes pour nos clients, aux écoles et à toute personne qui en émet le désir afin de partager notre vision de l’élevage." © S. Bourgeois
" Quarante vaches aubracs vendues en direct "
Benoît Dazy s’attache à garder un système ultra simple, avec 40 vêlages en système bœufs et vente directe. Il trouve un bon …
La Chine fait s'envoler les cours des matières premières pour l'engraissement des bovins
La hausse est impressionnante. Elle ne concerne malheureusement pas le prix de la viande bovine mais celle des différentes…
FCO : des mesures dérogatoires s'appliqueront avec l'Italie et l'Espagne
La Loi de Santé Animale s'applique à partir du 21 avril 2021. GDS France informe que des accords ont été trouvés avec l'Italie et…
signature du partenariat entre Cloé et Charal ayant eu lieu ce jour (Alexandre RAGUET, Directeur de Cloé et Franck LUCAS, Directeur des Etablissements Charal Metz)
Un contrat Label Rouge "gros bovins" entre Cloé, Charal et Cora
L'union de coopératives Cloé a signé le 7 avril 2021 un contrat tripartite avec les établissements Charal de Metz et Cora. Il est…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande