Aller au contenu principal

Colostrum : quelle quantité d’immunoglobulines G pour protéger le veau ?

Pour non seulement ne pas perdre de veaux, mais aussi ne pas avoir de veaux malades, on peut viser la quantité minimale de 300 g d’immunoglobulines G par animal. Ce seuil est aussi à adapter au contexte de l'élevage.  

colustrum vêlage charolaise veau
© P.Carrié

Rappelons que le colostrum, premier lait de la vache, est extrêmement chargé en anticorps, en majorité constitués d’immunoglobulines G (IgG) qui, pour le veau, sont la seule source de défense immunitaire pendant ses premiers jours de vie. « Une étude de 2016 a prouvé que la prise du colostrum diminue le risque de pathologies néonatales digestives et respiratoires », a présenté Thibault Devambez de Virbac.

Pour en savoir plus | Préparation au vêlage : « mesurer la qualité du colostrum des vaches nous a permis de progresser »

Les autres fonctions du colostrum ne sont pas à négliger. « Il contient des facteurs de croissance qui conditionnent la carrière des veaux. Ceci a été montré dans une étude en 2005 », reprend l’expert. Il apporte aussi chaleur et énergie au veau pour ses premiers moments de vie.

Des seuils relevés dans l'observatoire Virbac

Des études aux États-Unis ont montré qu’il fallait que le veau reçoive au moins 200 g d’IgG pour réduire la mortalité par entérite néonatale. Ceci correspond à l’ingestion de 4 litres de colostrum à 50 g IgG/l, ou bien à 2 litres avec une concentration de 100 g IgG/l. D’autres études préconisent plutôt la quantité de 300 g d’IgG dans le but de prévenir la morbidité. « On a relevé nos seuils de qualité dans l’observatoire dans cette optique, explique Thibault Devambez. Il est très important de ne pas s’arrêter à la mortalité, mais bien de viser à ne pas avoir de veaux malades. »

Les objectifs sont à adapter au contexte, selon Pauline Carrié, vétérinaire à Cressanges dans l’Allier. « Par exemple au Gaec Roudier, avec des vêlages très nombreux et très groupés, le seuil théorique de 200 g d’IgG est probablement trop faible car il faut que les veaux soient hypercompétents immunitairement parlant. Il faudrait peut-être se donner l’objectif de faire ingérer à chaque veau plus de 300 g d’IgG. »

 

À retenir

Avec un réfractomètre, outil peu coûteux et facile à utiliser, on mesure le pourcentage de brix du colostrum. C’est le pourcentage de matière sèche soluble, soit grosso modo la part de sucres dans le liquide. Une étude en 2010 a montré la forte corrélation entre le pourcentage de brix et la quantité d’IgG dans le colostrum, qu’on calcule par la formule suivante : concentration en IgG en grammes par litre = (degré brix – 17,943)/0,0865.

 

Les plus lus

Camion d'abattoir mobile du Boeuf ethique
L’abattoir mobile du Bœuf éthique vendu aux enchères à Beaune le 17 avril

Plus d’un an après la liquidation du Bœuf Ethique, premier outil d’abattage mobile en France, son matériel est mis en vente…

parage fonctionnel des pieds bovins
Boiteries : « Je me suis formé au parage fonctionnel »

Guillaume Sansoit, éleveur de charolaises dans la Nièvre, a suivi avec un de ses salariés une journée de formation sur le…

L’implantation de la cage est à raisonner pour qu’un homme seul puisse y amener ses bovins en sécurité.
Boiteries : choisir une cage de parage adaptée aux vaches allaitantes

La cage de parage devient un équipement incontournable pour les exploitations touchées par la dermatite digitale. Veillez à…

Les prix d'honneur ont été difficiles à départager au concours de Varennes-sur-Allier (Allier), tenu les 15, 16 et 17 mars en race charolaise. « Une série d'une vingtaine de génisses, aux conformation et qualité de viande hors-normes, s'est particulièrement démarquée. Le lot était très homogène, avec des volumes de carcasse qui dépassaient les 650 kg », rapporte Olivier Chaveroche, responsable au concours.
Bovins de boucherie : les concours de Pâques enregistrent de belles ventes

Après une édition 2023 en demi-teinte, les organisateurs des traditionnels concours de Pâques tirent un bilan plutôt positif…

Légende
« Je conduis mes vaches gasconnes des Pyrénées à 100 % en IA et en système plein air »

Dans le piémont de la montagne Noire, Myriam Collignon élève une centaine de gasconnes des Pyrénées conduites en plein air et…

jeunes bovins charolais boiteries morbihan bretagne
Boiteries : « Nous avons dû jouer sur plusieurs fronts pour lutter contre panaris, Mortellaro et fourbure »

Gwendal Marchand a résolu une bonne partie des problèmes de boiteries sur son exploitation grâce à un audit approfondi avec…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande