Aller au contenu principal

Cinq nouveaux taureaux labellisés « qualités maternelles » en race Limousine chez Créalim

C’est un très bon cru pour le schéma de sélection Créalim : pas moins de cinq nouveaux taureaux d’insémination entrent au catalogue pour le volet « qualités maternelles » du programme. « C’était une série prometteuse dès son entrée, et les taureaux ont très bien confirmé » observe Jean-Marc Cazillac, responsable du programme de sélection.

Jalenco (Azurri/Urvill) donne des broutards de type mixte viande, et des jeunes bovins plutôt efficaces et relativement fins d'os. Il se distingue par la fertilité de ses filles (index 121), qui sont plutôt grandissantes et très laitières à deux mois de lactation.

Jumaras (Bel Orient/Tastevin) apporte un net progrès en morphologie par rapport à son père Bel Orient (index morphologie-croissance de 107). Ses filles sont grandes et longues, avec des bassins similaires à ceux que Bel Orient transmet à ses produits.  Leur production laitière est de bon niveau (index 105).

Jaurel (Chatelain/Safara) se distingue en morphologie. « Ses produits ont le même format que ceux de Chatelain, avec les bassins de ceux de Safara. »  Jaurel a un index de 108 en qualités maternelles. Ses filles sont de type mixte viande, assez profondes et surtout très laitières (index 112).

Deux fils de Cameos font également leur entrée au catalogue pour cette campagne. JT (Cameos/Nimbus MN) présente un profil précoce pour produire des veaux de lait, des broutards, et des jeunes bovins précoces avec de très fortes conformations. Son index Iboval est de 140 en viande, et il est non porteur du gène Mh. Ses filles sont de taille un peu limitée mais elles vêlent bien et n’ont pas de point faible. JT est indexé à 109 en qualités maternelles.

Jurancon (Cameos/Tastevin) donne des produits "d’un type mixte viande plus équilibrés (120 en DM et 100 en DS) et plus grands que ceux de JT, avec beaucoup de viande dans la cuisse et beaucoup d’arrondi." Les bassins sont larges avec une très grande ouverture pelvienne. Ses filles sont profondes, vêlent très bien. Jurancon a un index qualités maternelles de 114.

Jangada et Jectisse n’ont pas décroché le label « qualités maternelles », mais ils représentent tous les deux de nouvelles origines. Jangada est le demi-frère par la mère de Io, et son père est un taureau de monte naturelle. Sa production est de type mixte viande, avec de belles qualités de race et une bonne facilité de naissance. Jectisse pour sa part peut être utilisé sur génisses. Sa mère est une fille d’Ussé.  

Le statut vis-à-vis de la palatoschisis – une des mutations à l’origine de l’anomalie « palais fendu » en race limousine - est publié pour tous les taureaux du catalogue Créalim. Tous les veaux entrant en testage depuis 2019 sont non porteurs.  

Crealim propose pour cette campagne plusieurs nouveaux taureaux homozygotes sans cornes. Ogenda PP, un petit-fils de Savane, sort de contrôle individuel et dispose d’indicateurs génomiques. Nexilia PP a pour sa part en plus une indexation Iboval, et se présente comme un modèle mixte viande, racé et fin. Et Lungo PP MN, qui peut s’utiliser sur génisses, fait son entrée en section « taureaux de monte naturelle ».

 

Lire aussi : Sélectionner sur la durée de l’anoestrus post-partum en race Limousine

Sélectionner plus efficacement des limousines sans cornes

Race Limousine : Erwin est diffusé par Gènes Diffusion

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Prix des céréales : les raisons de la flambée des cours
Grandes Cultures
Blé, orge, maïs : les prix de l'ensemble des marchés des céréales ont connu une hausse brutale ces dernières semaines. Cette…
filet brise-vent
Plan de relance : des aides pour la biosécurité et le bien-être animal
Le volet agricole du plan de relance comprend une mesure « pacte biosécurité et bien-être animal ». Le dispositif sera piloté par…
Cette année, la campagne de vêlages se passe vraiment bien avec 85 % de vêlages sans aide, et les retours en chaleurs sont nettement plus rapides qu’auparavant. Pour certaines, c’est quinze jours après le vêlage. © S. Bourgeois
Une approche globale pour une reproduction au top
Des vaches bien préparées au vêlage retournent vite en chaleurs. C’est l’expérience qu’a faite Jean-Michel Michelot, éleveur dans…
Le plan protéines n’oublie pas l’herbe

La stratégie nationale protéines végétales, dévoilée le 1er décembre vise à réduire la…

"Un veau qui ne se lève pas se remarque rapidement ce qui permet de le prendre en charge sans délai », soulignent les éleveurs interrogés sur leur conduite de limitation des tétées. © C. Delisle
Y a-t-il un intérêt à limiter l’accès des veaux à leurs mères ?
Dans le cadre du projet Optirepro, l’Institut de l’élevage et la chambre d’agriculture des Pays de la Loire se sont penchés sur…
Laurent Poirier, naisseur engraisseur de Charolaises. « Je ne vois pas le blocage des veaux comme une contrainte mais plutôt comme l’opportunité de faire un point sur la production laitière de mes vaches. » © C. Delisle
« Mes veaux sont plus dociles et homogènes avec la limitation des tétées »
Laurent Poirier trouve de nombreux avantages à limiter les tétées à deux lâchers par jour à compter de la rentrée stabulation…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande