Aller au contenu principal

Cinq alternatives à la paille pour la litière des bovins viande

Les disponibilités en paille s'annoncent moins importantes et plus précoces pour la campagne 2020. Différentes possibilités permettent de réduire voire supprimer la paille pour la litière.

De nombreuses alternatives existent à la paille de litière.
© C. Delisle

La baisse du niveau d’emblavements de céréales à paille par rapport à l’année dernière et la diminution de leur biomasse, en raison des conditions climatiques de ce printemps, laissent craindre un manque de paille pour 2020. Et en cas de pénurie, son prix peut flamber.

Dans ce contexte, diverses alternatives existent pour réduire ou supprimer la paille pour la litière de ses animaux., en voici un certain nombre.

 

1 La dolomie

Connue comme amendement calco-magnésien pour les sols, la dolomie du Poitou, sable sédimentaire très fin, peut-être employée pour la litière des animaux. Elle a ainsi une double fonction, une fois épandue (optimisation du pH du sol par l’amendement). Elle peut être utilisée seule ou en mélange. Elle s’adapte à tous types d’élevages et est exploitable en agriculture biologique.

 

Lire : La litière de dolomie, une alternative à la paille

 

2 La balle de riz

L’enveloppe du grain de riz peut tout à fait servir de litière. La balle de riz fait peu de poussière. Son pouvoir d’absorption est important, sa texture fine et la température de la litière ne monte que très peu par rapport à la paille.

 

Lire : De la balle de riz pour litière

 

3 Les plaquettes bois

Le recours aux plaquettes de bois en substitution ou en complément de la paille est souvent une opportunité les années où le prix de la paille flambe. Cette technique est désormais mieux connue et compatible pour être utilisée comme litière pour les mères ou pour les jeunes bovins. Elle permet de valoriser la ressource en bois des exploitations bocagères.

 

Lire : Du bon usage des plaquettes de bois en litière

 

Lire aussi : Les litières plaquettes conviennent aux jeunes bovins

 

4 Une litière recyclée

En Italie, une coopérative d’éleveurs assèche la partie solide du digestat avant de s’en servir comme litière en l’associant à de la paille permettant ainsi d’économiser cette dernière et de valoriser la chaleur produite par la combustion du gaz d’un méthaniseur.

 

Lire : Une litière recyclée un peu particulière

 

5 Les logettes

Avant de construire un bâtiment, il est recommandé d’analyser le budget litière de près. Les logettes ne sont pas incompatibles avec les stabulations pour vaches allaitantes. Les réalisations existantes le démontrent. L’un des intérêts des stabulations à logettes est l’économie de paille

 

Lire : Economiser avec les stabulations à logettes

 

Lire aussi : 100 % logettes et zéro paille pour les femelles d’élevage

 

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Prix des céréales : les raisons de la flambée des cours
Grandes Cultures
Blé, orge, maïs : les prix de l'ensemble des marchés des céréales ont connu une hausse brutale ces dernières semaines. Cette…
filet brise-vent
Plan de relance : des aides pour la biosécurité et le bien-être animal
Le volet agricole du plan de relance comprend une mesure « pacte biosécurité et bien-être animal ». Le dispositif sera piloté par…
Sophie et Michel travaillent avec leur fils Baptiste. Cette année, les laitonnes ont du être rentrées dès octobre à cause des fortes pluies. © S. Bourgeois
Une perte sensible d’efficacité économique pour un système broutards dans la Nièvre
Michel et Sophie Durand conduisent à Ougny dans la Nièvre, un système herbager avec 165 vêlages et vente de broutards lourds. À …
Cette année, la campagne de vêlages se passe vraiment bien avec 85 % de vêlages sans aide, et les retours en chaleurs sont nettement plus rapides qu’auparavant. Pour certaines, c’est quinze jours après le vêlage. © S. Bourgeois
Une approche globale pour une reproduction au top
Des vaches bien préparées au vêlage retournent vite en chaleurs. C’est l’expérience qu’a faite Jean-Michel Michelot, éleveur dans…
Le plan protéines n’oublie pas l’herbe

La stratégie nationale protéines végétales, dévoilée le 1er décembre vise à réduire la…

"Un veau qui ne se lève pas se remarque rapidement ce qui permet de le prendre en charge sans délai », soulignent les éleveurs interrogés sur leur conduite de limitation des tétées. © C. Delisle
Y a-t-il un intérêt à limiter l’accès des veaux à leurs mères ?
Dans le cadre du projet Optirepro, l’Institut de l’élevage et la chambre d’agriculture des Pays de la Loire se sont penchés sur…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande