Aller au contenu principal

Aux USA
Bientôt des animaux clonés dans les élevages


Il est probable que du lait et de la viande bovine de descendants d´animaux nés par clonage soient produits et donc commercialisés dans certaines zones du monde dans un avenir plus ou moins proche.
Création d´un comité de surveillance
Si aujourd´hui le lait et la viande des animaux clonés à partir de noyaux de cellules différenciées somatiques ne peuvent pas être utilisés dans la chaîne alimentaire, la réglementation va probablement changer dans deux à trois ans aux USA. « Du fait de son efficacité limitée, le coût du clonage est élevé et il n´est guère concevable, du moins dans les conditions actuelles, que les clones soient utilisés eux-mêmes pour la consommation. Par contre, la technique de clonage pourrait d´ores et déjà être exploitée pour pérenniser des géniteurs de haute valeur dans les élevages », explique l´Afssa dans un rapport sur « les bénéfices et risques liés aux applications du clonage des animaux d´élevage ». L´Afssa y préconise la création de troupeaux spécifiquement dédiés à l´étude à long terme des clones et de leurs descendants, et la création d´un comité de surveillance.

Les plus lus

Camion d'abattoir mobile du Boeuf ethique
L’abattoir mobile du Bœuf éthique vendu aux enchères 152 000 euros

Plus d’un an après la liquidation du Bœuf Ethique, premier outil d’abattage mobile en France, son matériel a été mis en vente…

parage fonctionnel des pieds bovins
Boiteries : « Je me suis formé au parage fonctionnel »

Guillaume Sansoit, éleveur de charolaises dans la Nièvre, a suivi avec un de ses salariés une journée de formation sur le…

L’implantation de la cage est à raisonner pour qu’un homme seul puisse y amener ses bovins en sécurité.
Boiteries : choisir une cage de parage adaptée aux vaches allaitantes

La cage de parage devient un équipement incontournable pour les exploitations touchées par la dermatite digitale. Veillez à…

Les prix d'honneur ont été difficiles à départager au concours de Varennes-sur-Allier (Allier), tenu les 15, 16 et 17 mars en race charolaise. « Une série d'une vingtaine de génisses, aux conformation et qualité de viande hors-normes, s'est particulièrement démarquée. Le lot était très homogène, avec des volumes de carcasse qui dépassaient les 650 kg », rapporte Olivier Chaveroche, responsable au concours.
Bovins de boucherie : les concours de Pâques enregistrent de belles ventes

Après une édition 2023 en demi-teinte, les organisateurs des traditionnels concours de Pâques tirent un bilan plutôt positif…

jeunes bovins charolais boiteries morbihan bretagne
Boiteries : « Nous avons dû jouer sur plusieurs fronts pour lutter contre panaris, Mortellaro et fourbure »

Gwendal Marchand a résolu une bonne partie des problèmes de boiteries sur son exploitation grâce à un audit approfondi avec…

prairie en Gironde
Prairies : la mise à l’herbe encore attendue sur une grande moitié Nord de la France

Les éleveurs devront encore s’armer de « patience » et faire preuve de « réactivité » pour assurer la mise…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande