Aller au contenu principal

Alimentation des bovins
Bien complémenter la paille

Apporter l´azote soluble et les sucres rapidement fermentescibles qui font défaut à la paille et choisir des concentrés pas trop rapidement dégradables.


La paille peut être complémentée par de l´aliment liquide, ou bien par des concentrés azotés à raison par exemple d´environ 100 g de tourteau de soja ou 150 g de tourteau de colza par kilo de paille, ou encore par des co-produits bien pourvus en azote et en sucres solubles tels que les drèches, le corn gluten feed. Ces aliments vont permettre de nourrir les micro-organismes du rumen pour optimiser sa digestibilité. Pour couvrir les besoins des animaux, il faut apporter en plus de l´énergie et de l´azote, et ceci sans pénaliser l´activité cellulolytique du rumen. « Il faut éviter les concentrés trop rapidement dégradables. Ne pas distribuer de farines mais des céréales aplaties ou grossièrement broyées », conseille l´Institut de l´élevage.
« Quand de grosses quantités de concentrés sont nécessaires, il faut introduire des matières riches en cellulose comme les pulpes de betteraves, le son, le corn gluten feed,. » Apporter systématiquement un CMV dont le rapport phospho-calcique est adapté aux aliments distribués avec la paille, enrichi en oligo-éléments et en soufre. En effet la paille est presque totalement dépourvue de minéraux et d´oligo-éléments, et ne contient pas de vitamine A.
Source : Institut de l´élevage

Les plus lus

élevage de vaches de race aubrac en Lozère
« Avec nos 90 vaches aubracs et 60 génisses à l’engraissement, nous dégageons 50 000 euros de revenu disponible pour deux associés »

En Lozère, David et Ludovic Cayrel élèvent 90 vaches aubracs et 60 génisses à l’engraissement chaque année. La valorisation de…

éleveurs bovins viande bâtiment charolaise
« Nous faisons naître 360 veaux dans l’hiver sous un même bâtiment »

Le Gaec Gauthé, dans la Nièvre, a choisi il y a une vingtaine d’années de faire vêler dans un grand bâtiment les vaches…

Frédéric Busarello, éleveur de limousines et de comtoises situé à Ceyrat dans le Puy-de-Dôme
Astuce d'éleveur : des piquets fixés par du sable dans des manchons de PVC

Situé en zone pavillonnaire, Frédéric Busarello, éleveur de limousines et de comtoises, a dû tenir compte des contraintes…

Jean-Michel, Michelle et leur fils Damien : « Le bâtiment, peu profond, permet de voir tout le troupeau en un coup d'œil. »
Bâtiment d’élevage : « Nous avons changé plusieurs fois d’avis avant d’aboutir à un projet façonné selon nos besoins »

Jean-Michel, Michelle et Damien Martin, situés dans la Creuse, ont lancé leur projet de bâtiment en 2019. Entre l’idée de…

Congrès FMBV : face à la décapitalisation, « on est là pour regarder les choses en face et avancer ensemble »

En 2023, les marchés de bétail vif ont enregistré une baisse d’activité de 8,8 %, en lien notamment avec la décapitalisation.…

semis maïs
Maïs fourrage : quelles peuvent être les conséquences du retard des semis ?

Les semis de maïs sont retardés dans beaucoup de secteurs de polyculture-élevage par l'excès d'eau. A partir de fin mai début…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande