Aller au contenu principal

Bovins Viande : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière viande bovine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches al

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Interbev
Avancée vers un accord sur la contractualisation volontaire de gros bovins

La section gros bovins dInterbev est parvenue fin avril à un consensus sur un accord-cadre concernant la contractualisation des jeunes bovins, génisses et bœufs. Plusieurs points qui faisaient l’objet de blocages ont pu être levés après près de deux ans de travail au sein de l’interprofession. Cet accord est l’un des points importants des Etats Généraux d’Interbev.

« Il ne s’agit pas d’un accord qui rendrait obligatoire la contractualisation entre l’éleveur et le premier acheteur, à la différence de l’accord interprofessionel intervenu dans le secteur ovin et du décret pris par le ministère dans le secteur lait. Mais lorsqu’un premier acheteur et un éleveur décident de signer un contrat, le respect de cet accord conduirait à des contrats conformes à la loi de modernisation de l’agriculture » explique la Fnicgv.

Le projet d’accord définit les clauses minimales types qui devront apparaître dans les contrats. Elles portent sur la durée, les volumes, les caractéristiques des produits à livrer, les modalités de collecte et de livraison, de paiement, de révision et de résiliation du contrat ainsi que des critères et modalités de détermination et d’actualisation des prix.

Ceux-ci devraient s’appuyer sur au moins un indicateur de coût de revient et un indicateur de cotation des cours de marché. « L’accord proposerait quelques indicateurs diffusés notamment par Interbev mais laisserait la liberté aux contractants d’en choisir d’autres » selon la Fnicgv. Ceci étant lié au droit de la concurrence.

Une caisse nationale de sécurisation qui pourrait amortir à la hausse ou à la baisse les écarts entre les prix définis dans les contrats et les prix de marché fait parallèlement l’objet d’un travail à l’interprofession.

Cet accord interprofessionnel reste pour l’instant à signer.

Pour la FNB, ce projet d’accord constitue un premier pas. « Mais tout dépendra ensuite de l’application que voudront lui donner ou pas les acteurs économiques de la filière. Les éleveurs sont prêts à s’engager, mais pas à n’importe quelles conditions, pas à n’importe quel prix ! »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Vignette
Un atelier de 550 jeunes bovins rentable
Vincent et Hervé Douillard ont fait évoluer leur système d’engraisseur spécialisé de jeunes bovins vers davantage d’autonomie…
Vignette
« La filière s’est reposée sur ses lauriers pendant des années »
Michaël Sarcou, chef de marché veaux de lait sous la mère à la Capel en Corrèze, souligne que le veau de lait sous la mère aura…
Vignette
Un été apocalyptique dans bien des départements
Déjà éprouvée dans bien des départements par un été et un automne 2018 trop chauds et trop secs, la météo détestable de 2019 va…
Vignette
"À deux pour faire vêler 200 vaches"
Au Gaec Bretaudeau Coutant dans les Deux-Sèvres. Damien Bretaudeau et Mathieu Coutant font vêler 200 Charolaises faciles à vivre…
Vignette
"La Blonde d’Aquitaine est la vedette de Cournon"
Après une première en 2012, le National Blond d’Aquitaine sera pour la seconde fois organisé à Cournon. Le point sur l’actualité…
Comprendre l'immunité pour la préserver
Lait
La capacité d'un organisme à se défendre seul face à des agents infectieux dépend d'abord de sa bonne santé, rappelle Gilles…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande