Aller au contenu principal

Limousine : un taureau adjugé à 10 900 euros aux ventes aux enchères de Lanaud

Les ventes de la troisième série, qui se sont déroulées les 13 et 14 mars 2024 à la station de qualification de Lanaud, dans la Haute-Vienne, ont une fois de plus remporté un franc succès. Au total, 94 animaux reproducteurs ont été présentés dont 48 % avec la qualification RJ, « signe du haut niveau de cette production ».

Photo du taureau de race Limousine Uranus, top price de la catégorie Reproducteurs jeunes (RJ) à la vente aux enchères de Lanaud en mars 2024
Le Top Price de la vente revient à Uranus RJ, né au Gaec Belard (Aveyron), adjugé 10 900 € à Frédéric Minon (Belgique).
© France Limousin Sélection

« L’excellence génétique a encore motivé les enchères, puisque 100 % des reproducteurs ont été vendus, en Espoir comme en RJ », affirme Interlim dans un communiqué de presse diffusé le 15 mars.

Pour cette troisième série de la campagne 2023-2024, les ventes se sont déroulées les 13 et 14 mars, dans le ring des ventes du Pôle de Lanaud et sur internet. 94 animaux reproducteurs ont été proposés, dont 50 Espoirs et 44 RJ en provenance de 71 élevages issus de 23 départements. « Cette série était composée dans sa très grande majorité de veaux de type mixte avec, toutefois, quelques veaux plus précoces et d’autres plus tardifs », précise Interlim.

Les Espoirs obtiennent « une très bonne moyenne de prix »

Comme de tradition, les veaux qualifiés « Espoirs » étaient proposés en ouverture de cette nouvelle série. Les 50 jeunes reproducteurs ont tous trouvé un acquéreur, pour une très bonne moyenne de prix de 4 250 €.

C’est Toskan qui a décroché le prix record de la catégorie. Ce fils de Jasper RR VS sur Melba RR né au Gaec Bichier (Indre) a été acheté par le Gaec l’Écho Limousin (Tarn) pour 6 800 €.

 

 
Photo du veau de race Limousine Toskan, top price de la catégorie Espoirs à la vente aux enchères de Lanaud en mars 2024
Toskan décroche le prix record de la catégorie "Espoirs" à 6 800 €. © France Limousin Sélection

Un autre Espoir a également franchi la barre des 6 000 €.

Le Top Price part pour l’export dans la catégorie RJ

Le jour suivant, 44 reproducteurs jeunes (RJ) ont défilé sur le ring. La totalité des animaux a trouvé preneur lors de la vente, à une moyenne de prix de 6 655 €.

Le top price de la vente a été obtenu par Uranus RJ. Né au Gaec Belard (Aveyron), le fils de Mercure MN RRE VS sur Jirika TA PS a été adjugé 10 900 € à Frédéric Minon (Belgique).

 

 
Photo du taureau de race Limousine Uranus, top price de la catégorie Reproducteurs jeunes (RJ) à la vente aux enchères de Lanaud en mars 2024
Le Top Price de la vente revient à Uranus RJ, né au Gaec Belard (Aveyron), adjugé 10 900 € à Frédéric Minon (Belgique). © France Limousin Sélection

Deux autres jeunes taureaux ont franchi la barre symbolique des 10 000 €.

Des ventes toujours internationales

Sur cette série, 15 reproducteurs sont destinés à l’export dans 8 pays différents, soit plus de 15 % des animaux présentés. Parmi eux, Uranus RJ, qui a décroché le top price de cette édition. « Ce qui démontre que les étrangers continuent à plébisciter la génétique française « made in Lanaud » et les garanties associées », se réjouit Interlim.

Les plus lus

Camion d'abattoir mobile du Boeuf ethique
L’abattoir mobile du Bœuf éthique vendu aux enchères à Beaune le 17 avril

Plus d’un an après la liquidation du Bœuf Ethique, premier outil d’abattage mobile en France, son matériel est mis en vente…

parage fonctionnel des pieds bovins
Boiteries : « Je me suis formé au parage fonctionnel »

Guillaume Sansoit, éleveur de charolaises dans la Nièvre, a suivi avec un de ses salariés une journée de formation sur le…

L’implantation de la cage est à raisonner pour qu’un homme seul puisse y amener ses bovins en sécurité.
Boiteries : choisir une cage de parage adaptée aux vaches allaitantes

La cage de parage devient un équipement incontournable pour les exploitations touchées par la dermatite digitale. Veillez à…

Les prix d'honneur ont été difficiles à départager au concours de Varennes-sur-Allier (Allier), tenu les 15, 16 et 17 mars en race charolaise. « Une série d'une vingtaine de génisses, aux conformation et qualité de viande hors-normes, s'est particulièrement démarquée. Le lot était très homogène, avec des volumes de carcasse qui dépassaient les 650 kg », rapporte Olivier Chaveroche, responsable au concours.
Bovins de boucherie : les concours de Pâques enregistrent de belles ventes

Après une édition 2023 en demi-teinte, les organisateurs des traditionnels concours de Pâques tirent un bilan plutôt positif…

jeunes bovins charolais boiteries morbihan bretagne
Boiteries : « Nous avons dû jouer sur plusieurs fronts pour lutter contre panaris, Mortellaro et fourbure »

Gwendal Marchand a résolu une bonne partie des problèmes de boiteries sur son exploitation grâce à un audit approfondi avec…

Assurance prairies : l’indice Airbus doit encore convaincre

Les interrogations sur la fiabilité de l’indice satellitaire d’Airbus qui mesure la pousse de l’herbe freinent le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande