Aller au contenu principal

Elevage
Au pâturage, abreuver sans se fatiguer

Pour l´abreuvement des bovins au champ, l´idéal est le bac
à niveau constant, là où le parcellaire le permet. Quelques précautions sont nécessaires pour l´installation et le choix du bac.


Au pâturage, l´utilisation de bacs à niveau constant est fortement conseillée, tant que la pression d´eau est suffisante. Elle évite d´utiliser un tonneau qui mobilise du temps et un tracteur. Même si la « corvée d´eau » est parfois considérée comme un moment privilégié pour assurer la surveillance du troupeau.

Chaque parcelle doit disposer de son propre abreuvoir
Pascal Le Cour, de l´EDE du Finistère précise : « Pour des vaches, il faut prévoir une réserve de dix à quinze litres par bête et viser un débit de sept à treize litres par minute, pour éviter qu´elles vident le bac. »
Chaque parcelle doit disposer de son propre abreuvoir, placé assez loin de l´accès, afin d´éviter la concentration du piétinement.
Pour la traversée des routes, de la même façon que pour acheminer le courant de la clôture, on peut utiliser des passages existants (buses) ou profiter d´un chantier de voirie pour faire passer une gaine et un tuyau sous la route. « Lorsque le réseau est long, il peut y avoir des problèmes de chute de pression (perte de charge), remarque Pascal Le Cour. Les tuyaux de forte section sont alors à privilégier, au moins pour le départ du réseau. Les fortes pentes font également chuter la pression. » Pour cent mètres de tuyau ou un dénivelé de dix mètres, on estime la perte de charge à un bar avec des diamètres de 19/25 mm (diamètre intérieur/extérieur) et 0,65 bar avec des tuyaux de diamètre 26/32 mm.
©D. Lucas

Le bac en polyéthylène facile à vidanger et à déplacer
Il faut ensuite choisir le type de bac : métallique galvanisé ou en polyéthylène.
Le premier est plus lourd et plus sensible à la corrosion que le bac en polyéthylène. Ces derniers sont équipés d´un bouchon de vidange qui facilite leur nettoyage. S´il reste à demeure dans la parcelle, le bac galvanisé peut donc suffire. Quant au bac en polyéthylène, une fois vidangé, il est facilement déplaçable entre les parcelles, pour suivre le troupeau.
Il est également possible d´utiliser des auges. Les modèles à roues ont, là aussi, l´avantage d´être facilement déplaçables.
Les abreuvoirs isothermes sont conçus pour préserver l´eau du gel en limitant les échanges de température avec l´extérieur. Ils disposent d´une paroi isolante et sont fermés par une ou plusieurs boules amovibles. Pour consommer l´eau, les animaux poussent cette boule, qui se remet ensuite en place. Ces abreuvoirs permettent également de maintenir l´eau fraîche en été. Les animaux disposent ainsi d´une eau tempérée qu´ils consomment plus facilement qu´une eau trop froide ou trop chaude.


La pompe d´herbage convient mieux aux jeunes bovins
Si un cours d´eau se trouve à proximité des pâtures, la pompe d´herbage est une autre solution envisageable. Elle permet à l´animal de boire de l´eau provenant d´une source ou d´un ruisseau, situé à plusieurs dizaines de mètres, en actionnant une pompe à l´aide de son museau. Ce dispositif ne nécessite pas de source d´énergie extérieure mais convient mieux à des jeunes bovins qui ne consomment pas beaucoup d´eau.
Enfin, s´il ne reste que la solution de la « bonne » vieille tonne à eau, il existe des bacs à niveau constant, adaptables sur ces tonnes. On peut également envisager d´adapter un flotteur pour le remplissage de la tonne. Il évitera d´avoir à surveiller le remplissage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

tas de fumier compact maturé stocké au champ
Le fumier stocké au champ ne présente pas de risque de pollution nitrique
D'après un essai à la ferme expérimentale de Derval, le stockage du fumier compact ou très compact en andain au champ, après deux…
 L’outil mesure 6 m de long. Il se positionne sur le télescopique soit dans l’alignement de la flèche ou perpendiculairement à cette dernière. Ces deux positionnements correspondent aux deux usages pour lequel cet outil a été conçu et est utilisé : à savoir faciliter la mise en place des bâches en plastique une fois le silo tassé ou soulever les barrières en tubulaires dans la stabulation en intervenant à distance depuis le couloir situé devant les ... © F. d'Alteroche
Tirer les bâches d’ensilage sans efforts
À Thoisy-le-Désert en Côte-d’Or, Ludovic Roy place et retire sans difficultés les bâches en plastique des silos avec une rallonge…
Vignette
Plan de relance : des aides pour la biosécurité et le bien-être animal
Le volet agricole du plan de relance comprend une mesure « pacte biosécurité et bien-être animal ». Le dispositif sera piloté par…
Cette année, la campagne de vêlages se passe vraiment bien avec 85 % de vêlages sans aide, et les retours en chaleurs sont nettement plus rapides qu’auparavant. Pour certaines, c’est quinze jours après le vêlage. © S. Bourgeois
Une approche globale pour une reproduction au top
Des vaches bien préparées au vêlage retournent vite en chaleurs. C’est l’expérience qu’a faite Jean-Michel Michelot, éleveur dans…
Le plan protéines n’oublie pas l’herbe

La stratégie nationale protéines végétales, dévoilée le 1er décembre vise à réduire la…

"Un veau qui ne se lève pas se remarque rapidement ce qui permet de le prendre en charge sans délai », soulignent les éleveurs interrogés sur leur conduite de limitation des tétées. © C. Delisle
Y a-t-il un intérêt à limiter l’accès des veaux à leurs mères ?
Dans le cadre du projet Optirepro, l’Institut de l’élevage et la chambre d’agriculture des Pays de la Loire se sont penchés sur…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande