Aller au contenu principal

Au congrès de la FNB, Stéphane Le Foll a déçu les producteurs

Le congrès de la Fédération nationale bovine a eu lieu en terre Aveyronnaise les 4 et 5 février 2015. L'intervention de Stéphane Le Foll par vidéo interposée ne s'est traduite par aucune annonce de la part du ministère de l'Agriculture.

La prestation de Stéphane Le Foll par vidéo interposée n'a guère été appréciée par les éleveurs lors de ce congrès ruthénois.
La prestation de Stéphane Le Foll par vidéo interposée n'a guère été appréciée par les éleveurs lors de ce congrès ruthénois.
© F. d'Alteroche

A l'occasion du congrès de la Fédération nationale bovine (FNB) qui s'est tenu à Rodez le 5 février dernier, Stéphane Le Foll -retenu à Paris pour la conférence de presse du Président de la République de part sa fonction de porte-parole du gouvernement - s'est exprimé par le biais d'une vidéo. Cette intervention par écran interposé n'a pas répondu aux attentes des éleveurs. Le ministre n'a rien dévoilé des derniers arbitrages de la PAC alors que c'est sur ces aspects qu'il était plus particulièrement attendu.

Le ministre n'a pas crevé l'écran

Pas un mot sur les dernières modalités d'attribution de l'aide couplée à la vache allaitante. Certes, l'essentiel du dispositif est connu, mais il manque encore bien des détails et ces derniers n'ont donc pas été dévoilés à Rodez. Rien non plus sur la mise en oeuvre de l'ICHN (Indemnité compensatoire de handicap naturel). Pas davantage d'informations sur d'éventuels assouplissements de la délimitation des zones vulnérables dans le cadre de la directive nitrate. « On en a assez d'attendre. Que font les services du Ministère alors que l'on est à moins d'un mois du début des déclarations PAC. C'est inadmissible,» tempêtaient les éleveurs, déplorant le manque de sérieux et l'amateurisme avec lequel la rue de Varenne traite les dossiers. « L'actuel mode de fonctionnement du ministère me dépasse, » reconnaissait Jean-Pierre Fleury, président de la FNB, passablement agacé par ce retard. « Il serait temps qu'un grand pays agricole comme la France ait un ministre à temps plein ! » Et de préciser qu'il serait reçu par le ministère pour ces sujets le 16 février prochain.

A côté de ces interrogations sans réponses, l'essentiel des débats est resté centré sur les difficultés économiques des producteurs. Le recul des prix du bétail au cours de ces derniers mois affecte gravement les trésoreries. Il est particulièrement sensible dans les exploitations de la zone Charolaise. « Il nous faut impérativement une augmentation des prix à la hauteur des coûts de production. Il faut retrouver les  70 c € du kilo carcasse volés sciemment aux producteurs. C'est la seule solution, » revendiquait Jean-Pierre Fleury.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

bovins feedlots Etats-Unis
Des milliers de bovins meurent de stress thermique dans des feedlots aux Etats-Unis
Suite à une vague de chaleur associée à de l’humidité et à l’absence de vent des milliers de bovins sont morts cette semaine dans…
Le plafond de 120 UGB primables par travailleur avec transparence, couplé à un écrêtement au-delà de 1,4 UGB de plus de seize mois par hectare SFP -— la SFP étant calculée ici de la même façon que pour l’ICHN, vont concerner beaucoup d'élevages.
Première approche de la nouvelle PAC sur des cas-types bovins viande
La réforme du premier pilier de la PAC flèche les systèmes allaitants vers l’engraissement. Dans bien des cas, les élevages…
Emmanuel Marcel, directeur des sections Auvergne et Centre de Sicarev.coop. "La production a nettement reculé en Allemagne et contribue à tirer le marché."
Pourquoi le prix des bovins mâles progresse depuis fin 2021
Depuis la fin de l’été 2021, le prix des jeunes bovins affiche une progression ininterrompue. Elle a fini par se transmettre aux…
[Ventes de Lanaud] Le top price à 26 100 euros pour un reproducteur limousin
Fin de saison sur un record, pour les bovins reproducteurs de race Limousine issus de la station de qualification de Lanaud. La…
Feder annonce la mise en place de contrats jeunes bovins et expérimente l’agriphotovoltaïsme
Issu de la fusion de plusieurs coopératives, le groupe Feder fête ses 10 ans et s’impose comme un des principaux acteurs français…
Le croisement avec une race précoce comme l’Angus permet d’obtenir des carcasses plus légères avec un bon état d’engraissement, tout en réduisant la durée d’engraissement et donc les charges. (prendre photo RBV 264 nov 2018 p 34)
Engraisser des bovins plus précoces avec des fourrages grossiers
En jouant sur le type génétique (croisement Angus x Salers) et en optimisant la valeur alimentaire des fourrages, il est possible…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande