Aller au contenu principal

En élevage bio : 100 % d’IA sexée femelle et un maximum de vêlages à deux ans

Chez Adeline et Yohan Baudouin dans les Deux-Sèvres. Avec la conversion vers l’agriculture biologique, la conduite de la reproduction des Blondes et des Parthenaises est en pleine restructuration. L’objectif est de vendre un maximum de jeunes femelles de boucherie dans cette filière.

À Fenioux, dans les Deux-Sèvres, Adeline et Yohan Baudouin ont entamé la conversion de leur élevage à l’agriculture biologique en novembre 2018. Depuis déjà un certain nombre d’années, toutes les reproductrices sont inséminées, une grande partie des génisses vêlent à deux ans, et la conduite est très cadrée. Une étape supplémentaire vient d’être franchie vers l’optimisation économique des UGB présentes. « Nous avons défini, par rapport à notre parcellaire et système fourrager, l’objectif de 100 vêlages par an et toutes les femelles nées sur l’élevage seront élevées jusqu’au premier vêlage. » lls conservent l’équilibre actuel entre 80 % de Blondes et 20 % de Parthenaises. Jusque-là, les mâles étaient engraissés en jeunes bovins.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Philippe Bosc. "L'association ray- grass hybride + trèfle violet est comme toutes les prairies et céréales mise en place en semis direct sans aucun travail du sol et ceci depuis 26 ans." © F. d'Alteroche
"Je sème mes prairies sous le couvert d'un méteil"
Des fourrages de qualité sont déterminants pour favoriser la fertilité et avoir des vêlages les plus groupés possible. Philippe…
pâturage vaches allaitantes sécheresse
Semae : dix voies d’adaptation des systèmes fourragers au changement climatique

Dans un communiqué du 15 avril, Semae -…

Bernard Ducros. « Nous sommes à l’optimum pour la valorisation des bêtes. Notre prochain challenge va être de réduire les charges. » © B. Griffoul
Du veau d’Aveyron en autonomie complète
Dans le Tarn, Bernard Ducros élève seul 100 vaches en système veau d’Aveyron et du Ségala et produit la totalité de l’…
Des fiches pour réussir son bâtiment logettes en vaches allaitantes
Communes dans les élevages laitiers, les stabulations à logettes sont nettement moins fréquentes dans les systèmes allaitants. L’…
Quentin Dupuis. « On renouvelle nos prairies au fur et à mesure, en intégrant des légumineuses. Les trèfles violets et blancs correspondent bien à notre exploitation. » Tous les lots sont conduits en pâturage tournant. © C. Delisle
[Légumineuses] "De la protéine dans 60 % des prairies temporaires"
Chez Didier et Quentin Dupuis à Vausseroux dans les Deux-Sèvres, l’herbe est une culture aussi importante que les céréales. Pour…
Le marché du jeune bovin en Europe devient plus fluide
Les prévisions de production pour 2021 sont à la baisse chez tous nos partenaires européens sur le marché du jeune bovin. Et la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande