Aller au contenu principal

[Maj] Transport : le port de commerce de Lorient devra attendre pour son agrément bio

Le port de commerce de Lorient pensait obtenir prochainement son agrément bio, permettant désormais aux produits bio importés de transiter par ce lieu de commerce. Il devra finalement attendre des expérimentations.

Le port de commerce de Lorient a obtenu son agrément bio.
© Région Bretagne

Mis à jour le 28 mars avec réaction du président de la région Bretagne.

Le port de commerce de Lorient, dans le Morbihan, pensait pouvoir obtenir prochainement son agrément bio, se félicitait Fabrice Loher, président de Lorient Agglomération dans un communiqué la semaine dernière.

Cela fait plusieurs mois que professionnels, élus locaux et parlementaires se mobilisent pour que l'Etat reconnaisse la possibilité pour le port de commerce d'accueillir des trafics bio.

« Je me félicite de cette évolution qui va permettre le développement et la projection vers l’avenir du port, de développer de nouvelles lignes maritimes et également de satisfaire les besoins de la filière agricole. Je tiens à remercier l’ensemble des acteurs qui se sont mobilisés pour permettre cette évolution importante » précisait Fabrice Loher, président de Lorient Agglomération et maire de Lorient.

Deuxième port breton avec 30 000 tonnes de marchandises, le port de Lorient ne pouvait pas jusqu'à présent gérer les trafics de céréales bio pour des raisons réglementaires. Or, le commerce lié à l'importation de pays tiers de denrées animales ou végétales destinées exclusivement à l'alimentation des animaux tient une part importante dans le bilan de l'activité du port.

Malheureusement, le port de Lorient devra attendre. Des expérimentations sont d'abord programmées en 2023 à Brest, Roscoff (29) et Saint-Malo (35). La Région Bretagne négociait avec l’État français dans le cadre d’un contrat de plan (CPER). Pour l'heure, aucun engagement n'a été pris.

 

 

Les plus lus

logos du label HVE
La filière bio veut faire condamner le label HVE
Un collectif comprenant la Fnab et Synabio saisit le Conseil d’Etat pour faire reconnaître le label HVE comme une tromperie du…
L'Occitanie met 12 M€ pour prolonger l’aide au maintien en bio
 L'Occitanie, meilleure région agricole bio d'Europe, va prolonger d’un an l’aide au maintien en agriculture biologique avec une…
rayon bio supermarché
L'Eco-score jugé « trompeur » par la fédération européenne de l’agriculture bio
 Estimant que l’usage du terme Eco-score sur les produits alimentaires est un affichage environnemental de nature « trompeuse »,…
Vœux du ministre de l’Agriculture : la Maison de la Bio dénonce l’absence de la bio dans son discours
La Maison de la bio dénonce l’absence de référence à l’agriculture biologique dans les vœux du ministre de l’Agriculture adressés…
Volailles de qualité : La seconde AOP volaille est pour le poulet du Bourbonnais
Volailles
En obtenant une appellation d’origine protégée, le poulet du Bourbonnais met encore une fois la région Auvergne Rhône Alpes à l’…
Challenge Millésime Bio : 109 échantillons de bière dégustés et 30 récompenses
La Depeche
Les bières bio lauréates seront présentes lors du salon Millésime Bio à Montpellier.
Publicité