Aller au contenu principal

Pour Pascal Lemaire, " on marche sur des œufs "

Pascal Lemaire, PDG du groupe Cocorette, un des leaders de l'œuf bio en France.
© DR

Pascal Lemaire, président directeur général du groupe Cocorette, a du flair. Dès 2003-2004, il appréhende le développement du bio dans l’œuf, lors de la construction de son centre de conditionnement à Doullens dans la Somme. Puis en 2010, il installe une usine d’aliments bio pour poules pondeuses (qui produit aujourd’hui 9 000 tonnes). En 2015, avec le rachat par sa société Œufs Nord Europe de Cocorette, il accentue son virage vers l’alternatif et notamment l’œuf bio et prend de l’avance sur ses concurrents. Aujourd’hui, avec 1 million de poules pondeuses bio au compteur, il fait partie des leaders du secteur en France. Et progresse à son rythme un peu partout en France en partenariat avec des groupes coopératifs en montant des élevages « avec un lien au sol, petits de 6 000 à 9 000 poules ». « L’accélération de l’œuf alternatif n’est pas linéaire, c’est un peu compliqué à gérer, avoue-t-il, il faut être un peu en avance mais pas trop, on marche sur des œufs ». Pour l’avenir, « quand on voit l’objectif de Carrefour d’être numéro 1 en bio on se dit : soit le bio est accessible à tous, soit il est rémunérateur pour la filière et on limite sur le volume et alors le consommateur accepte d’avoir des ruptures ». Possédant également une ferme en agriculture biologique, Pascal Lemaire penche pour la deuxième solution.

Les plus lus

La nouvelle législation sur l'agriculture biologique reportée au 1er janvier 2022
Initialement programmée pour le 1er janvier 2021, l’entrée en vigueur de la nouvelle législation sur l'agriculture biologique a…
Bières : boom de l’artisanat et du local en bio
Le marché de la bière bio explose, avec un taux de progression estimé à +24 % en 2019 par l’Agence bio. Ralenti par la crise…
Offre limitée en céréales bio, une menace pour la dynamique de la demande ?
Avec la croissance de la consommation en produits bio se pose la question de l’offre. En céréales bio, ça tient… pour le moment,…
Carrefour signe six nouvelles filières bios françaises
Les Marchés
Hier, sur le salon Natexpo à Lyon, le groupe Carrefour a signé trois accords de partenariat avec six coopératives françaises (…
« L’agriculture bio s’organise partout en France »
Les Marchés
Tirée par la consommation, la production française en agriculture biologique progresse dans toutes les filières. Elle représente …
Le critère biologique des produits ne suffit plus
Les Marchés
Avec la crise sanitaire, la transformation des habitudes de consommation s’accélère, marquée par un fort développement du…
Publicité