Aller au contenu principal
Font Size

Philippe Bramédie, un distributeur généraliste de la bio

Philippe Bramédie, président-fondateur des Comptoirs de la Bio.
© DR

L’engagement de Philippe Bramédie dans l’agriculture biologique date d’il y a plus de trente ans. À la tête du réseau spécialisé Les Comptoirs de la Bio (150 points de vente, 350 millions d'euros de chiffre d'affaires), Philippe Bramédie considère que l’enjeu principal du développement de la bio tournera autour de l’approvisionnement. « On peut trouver des produits biologiques partout aujourd’hui. Mais demain, il faudra maîtriser les filières, la qualité et être proche de l’amont », estime-t-il. Son rapprochement avec le distributeur Intermarché en janvier 2018 allait dans ce sens. « Ce sont les seuls commerçants-fabricants avec une véritable implication au niveau des filières. Cette expertise de l’amont est riche pour nous », ajoute Philippe Bramédie. « Au départ, nos consommateurs étaient des écologistes convaincus, voire des végétariens. Petit à petit, notre clientèle s’est élargit aux néo-consommateurs qui veulent manger de la viande, du pâté. Nous sommes devenus des généralistes du bio avec plus de 10 000 références. » Et quand on lui parle guerre des prix et concurrence entre les différents réseaux, il considère que « la concurrence saine et normale ne doit pas se faire au détriment de la qualité des produits ». « Nous devons travailler nos fondamentaux de spécialistes pour rassurer le consommateur sur la véracité du bio que nous proposons », conclut-il.

Les plus lus

Magasin BIO
La filière bio parie sur une dynamique renforcée par la crise du Covid-19
La consommation de produits bio a connu un fort dynamisme lors de la crise du Covid-19. Comment expliquer cette croissance ? Est-…
Le lait bio face au Covid-19 : Quatre laiteries témoignent
Lait
Sodiaal, Lactalis, Agrial-Eurial et Danone témoignent des difficultés et des opportunités liées aux mesures de confinement pour…
Le sucre de betterave bio français connait des débuts prometteurs
Grandes Cultures
Que ce soit chez Tereos ou Cristal Union, le marché du sucre bio confirme son potentiel, avec des surfaces qui progressent…
La Famille Zouari en négociations exclusives pour reprendre Bio c’ Bon
Les Marchés
La Famille Zouari, qui a déjà récemment repris Picard Surgelés, vient d’entrer en négociations exclusives pour prendre une…
Jardin Bio Etic cherche à se différencier
Les Marchés
La marque alimentaire de Léa Nature, anciennement Jardin Bio, poursuit sa stratégie RSE pour répondre à l’essor et à la…
Fertilité des sols : le phosphore, un défi pour la conversion à grande échelle en bio
Grandes Cultures
Plus que l’azote, le phosphore pose question dans les sols des exploitations en agriculture biologique. Il a tendance à diminuer…
Publicité