Aller au contenu principal

Patrick Guiraud, un vigneron bioptimiste

Patrick Guiraud, vigneron bio et président du salon Millésime Bio.
© DR

Ingénieur œnologue, Patrick Guiraud a repris en 1995 le domaine familial situé en Camargue alors qu’il avait une trentaine d’années. Il a été certifié en agriculture biologique dès 1997, « pour le bien-être personnel et celui des personnes travaillant sur l’exploitation et parce que ça rapproche de la terre ». Depuis 2013, il est à la tête de Sudvinbio, l’association interprofessionnelle des vins bio d’Occitanie, organisatrice du salon professionnel annuel Millésime Bio qu’il préside également. Patrick Guiraud se réjouit de constater que le vin bio a cessé d’être marginalisé. « C’est une fierté de voir que les consommateurs nous plébiscitent et sont prêts à payer plus cher pour avoir des produits qui correspondent à leurs attentes de sécurité alimentaire. C’est ce qui permet de nous développer. Nous sommes sur un marché équitable, pas spéculatif », estime-t-il. Il souligne aussi que « la consommation de vin bio est spécifique, avec côté distribution, 40% des ventes en vente directe ». Tout en considérant qu’il fait partie d’une génération de vignerons bio « qui a une panoplie d’outils techniques à sa disposition », il regrette l’insuffisance de la recherche sur des solutions biologiques de lutte contre les maladies de la vigne. Mais il pense que « la nature est bien faite. On peut trouver des solutions si on y met les moyens ».

Les plus lus

[Débat] La viande bio émet-elle moins de carbone que la viande conventionnelle ?
Des chercheurs allemands ont calculé le coût carbone de certaines catégories de produits carnés, laitiers et végétaux. Le bio n'…
Le bio est plus cher : Belledonne le revendique et l'explique
Avec plus de 200 références vendues en magasin bio, l’entreprise Belledonne est un acteur engagé dans la filière française. L’…
[Edito] Réussir Bio, votre nouveau média digital 100% bio
Les filières biologiques sont en pleine croissance. Le changement d'échelle est une réalité et implique de nombreux…
Le Synabio regrette le lancement d’un Eco-score au milieu d’une expérimentation publique
Alors qu’un collectif de 10 acteurs de l’alimentation a officiellement lancé leur Eco-score le 7 janvier dernier, le Synabio…
La Fnab veut un engagement de l’Etat français vers la bio
« Arrêtons de parler de la transition, faisons-là ! », c’est ce que demande la Fédération nationale d’agriculture biologique. La…
Rétrospective 2020 : Les 10 articles bio qu’il ne fallait pas manquer
Que vous les ayez déjà lu ou que vous les découvriez maintenant, voici les 10 sujets sur les filières agricoles et…
Publicité