Aller au contenu principal

Patrick Guiraud, un vigneron bioptimiste

Patrick Guiraud, vigneron bio et président du salon Millésime Bio.
© DR

Ingénieur œnologue, Patrick Guiraud a repris en 1995 le domaine familial situé en Camargue alors qu’il avait une trentaine d’années. Il a été certifié en agriculture biologique dès 1997, « pour le bien-être personnel et celui des personnes travaillant sur l’exploitation et parce que ça rapproche de la terre ». Depuis 2013, il est à la tête de Sudvinbio, l’association interprofessionnelle des vins bio d’Occitanie, organisatrice du salon professionnel annuel Millésime Bio qu’il préside également. Patrick Guiraud se réjouit de constater que le vin bio a cessé d’être marginalisé. « C’est une fierté de voir que les consommateurs nous plébiscitent et sont prêts à payer plus cher pour avoir des produits qui correspondent à leurs attentes de sécurité alimentaire. C’est ce qui permet de nous développer. Nous sommes sur un marché équitable, pas spéculatif », estime-t-il. Il souligne aussi que « la consommation de vin bio est spécifique, avec côté distribution, 40% des ventes en vente directe ». Tout en considérant qu’il fait partie d’une génération de vignerons bio « qui a une panoplie d’outils techniques à sa disposition », il regrette l’insuffisance de la recherche sur des solutions biologiques de lutte contre les maladies de la vigne. Mais il pense que « la nature est bien faite. On peut trouver des solutions si on y met les moyens ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bio.

Les plus lus

Farmerwashing
Des faux agriculteurs sur les emballages : l'art du farmerwashing en bio
Des marques « trichent » sur leur image bio en mettant en avant des photos de prétendus agriculteurs sur leurs emballages, a…
Agriculture bio : l’Inrae prépare le changement d’échelle
La bio peut-elle devenir majoritaire en 2030 ? C’est une question que se pose l’Inrae. L’Institut de recherche mène actuellement…
[Tech&Bio 2021] Passerelles entre agriculture bio et conventionnelle : l'expérience de la coopération
Dans le cadre du salon Tech & Bio et à l’occasion du lancement d’un recueil d’initiatives coopératives,  la coopération a…
Vite mon marché accélère son développement
Les Marches
La start-up nantaise, spécialiste de la livraison à domicile de produits locaux, a lancé son service à Toulouse. Elle prépare une…
Le ministère de la Transition écologique devrait inclure l’agriculture, selon Barbara Pompili
Portail Reussir
En introduction du congrès mondial de la bio qui s’ouvrait mardi 7 septembre à Rennes, la ministre de la Transition écologique a…
Bio : Germ'line entre dans le giron d'Organic Stories
Les Marches
La société spécialisée dans les graines germées biologiques, Germ'line, vient d'intégrer le groupe Organic Stories, dirigé par…
Publicité