Aller au contenu principal
Font Size

Responsable commercial de Bodin
Yves Bodin, à l'origine de la société Bodin

Yves Bodin, responsable commercial de la société éponyme.
© DR

« J’ai créé la société Bodin en 1984 grâce à mon père, Jean, qui était éleveur de volailles depuis la fin des années 70 dans le sud de la Vendée. Il fallait un abattoir pour commercialiser sa production. Il ne voulait pas faire de l’intensif. Du coup, il a commencé avec quelques poulets bio avec un collègue éleveur aux Herbiers. Sa devise était de faire manger à ses clients ce que lui-même consommait chaque jour. L’aliment provenait de la société de mon frère Marcel Bodin. À l’époque, on n’avait pas le droit de mettre de logo, car il n’y avait pas de cahier des charges bio. J’ai ensuite participé à sa création en 1992 pour les produits carnés. Avant cette date, nous faisions partie de l’association du Paysan Biologiste et là on pouvait utiliser le mot bio. Mais on ne partageait pas toutes leurs idées. Quand Bodin est créé, je travaillais avec trois ou quatre éleveurs dont mon père. Ils n’étaient pas tous en bio, certains avaient une production de label rouge. Quand le cahier des charges est sorti, nous y sommes allés tout schuss dans le développement du bio, par passion. Nous avons eu des difficultés au début. On a perdu pas mal d’argent. Mais au moment de la crise de la vache folle, la situation a changé. Nous avons intégré la coopérative Terrena en 1997, date du début de l'envol du marché bio. Nous avons créé l’histoire du poulet bio. »

Les plus lus

Magasin BIO
La filière bio parie sur une dynamique renforcée par la crise du Covid-19
La consommation de produits bio a connu un fort dynamisme lors de la crise du Covid-19. Comment expliquer cette croissance ? Est-…
Le lait bio face au Covid-19 : Quatre laiteries témoignent
Lait
Sodiaal, Lactalis, Agrial-Eurial et Danone témoignent des difficultés et des opportunités liées aux mesures de confinement pour…
Le sucre de betterave bio français connait des débuts prometteurs
Grandes Cultures
Que ce soit chez Tereos ou Cristal Union, le marché du sucre bio confirme son potentiel, avec des surfaces qui progressent…
La Famille Zouari en négociations exclusives pour reprendre Bio c’ Bon
Les Marchés
La Famille Zouari, qui a déjà récemment repris Picard Surgelés, vient d’entrer en négociations exclusives pour prendre une…
Jardin Bio Etic cherche à se différencier
Les Marchés
La marque alimentaire de Léa Nature, anciennement Jardin Bio, poursuit sa stratégie RSE pour répondre à l’essor et à la…
Fertilité des sols : le phosphore, un défi pour la conversion à grande échelle en bio
Grandes Cultures
Plus que l’azote, le phosphore pose question dans les sols des exploitations en agriculture biologique. Il a tendance à diminuer…
Publicité