Aller au contenu principal

Michel Delhommeau, un précurseur de la biodynamie en arboriculture

Michel Delhommeau, directeur général de Coteaux Nantais, entreprise de production, transformation et commercialisation de fruits, née en 1943.
© P. Gautier

« J’ai toujours vécu dans le bio, c'est mon choix de vie », annonce Michel Delhommeau. « Mes parents qui étaient maraîchers ont rejoint la famille Moreau (fondatrice des Coteaux Nantais, NDLR) en tant qu’associés en 1965. Dès les années 1967-69, il y a eu une prise de conscience. On commençait à parler de production sans produit chimique de synthèse. Le secteur des céréales y arrivait, pourquoi pas l’arboriculture ? On s’est penché sur le sujet dès 1970. A l’époque, nous étions précurseurs. En Europe, cette agriculture était seulement développée un peu en Allemagne ». En 1970, l’arrêt des traitements chez Coteaux Nantais a fait perdre 80 % de la production. Deux ans après, « Coteaux Nantais a été le premier au monde à utiliser la confusion sexuelle à grande échelle », selon Michel Delhommeau. Il rejoint l’entreprise en 1978. « On avait à l’époque beaucoup d’écarts de fruits. Je me suis formé à l’agroalimentaire pour développer la transformation » (purée de fruits, compotes et confitures…). Entre 1985 et 1990, il participe à l’élaboration du cahier des charges bio en France qui a donné naissance au logo AB. Dès 1995, l’entreprise s’intéresse à la biodynamie. « En plus de la plante, la biodynamie prenait également en compte son environnement : les sols, l’humain… Pour moi, tout ça ne fait qu’un ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bio.

Les plus lus

herbicide
12 préfets saisis en urgence par les filières bio pour interdire le prosulfocarbe
Alors que les désherbages chimiques d’automne sur les céréales ont commencé, la Fnab, Forébio et Générations futures viennent de…
Naissance de La Maison de la Bio
La Maison de la Bio est une nouvelle structure qui réunit les acteurs de la filière bio. Au travers des différentes organisations…
Preview image for the video "Cizeron Bio".
Alimentation animale : Cizeron bio fournisseur officiel du Sommet de l’élevage 2021
Rencontre dans les allées du Sommet de l’élevage 2021 avec Cizeron bio, fournisseur officiel d’aliments bio du salon.
Preview image for the video "Capillum".
[Video] Du paillage à base de cheveux pour l’agriculture biologique
La start-up Capillum propose une alternative au paillage plastique à partir des cheveux provenant de 2000 salons de coiffure.
Preview image for the video "Delobel".
[Vidéo] Nicolas Delobel : « Ma coop m’apporte de la technicité sur l’agriculture de conservation des sols »
Portail Reussir
A 28 ans Nicolas Delobel est agriculteur dans la Somme. Installé sur l’exploitation familiale, il a choisi de conduire ses…
LDC s'implante au Royaume-Uni en reprenant la société Capestone
Les Marches
Le groupe LDC annonce aujourd'hui l'acquisition de la société Capestone implantée au Pays de Galles, via une prise de…
Publicité